BFMTV

Disparition d'Estelle Mouzin: les gendarmes vont étudier la piste Fourniret

Estelle Mouzin a disparu en 2003.

Estelle Mouzin a disparu en 2003. - afp

Les gendarmes vont se consacrer à l'examen de la piste Michel Fourniret dans l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin en 2003. En juillet, le dossier d'instruction a été dépaysé et confié à une juge d'instruction de Paris.

C'était une demande insistante du père d'Estelle Mouzin depuis plusieurs années. Les gendarmes vont désormais avoir en charge d'étudier la piste Michel Fourniret dans l'enquête sur la disparition de la fillette en 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne, a-t-on appris de sources concordantes, confirmant des informations de RTL. La police va être en charge d'examiner la quinzaine de pistes concernant cette affaire irrésolue.

Cette répartition des tâches, suite logique de la procédure, intervient deux mois après le dépaysement de l'enquête au pôle instructeur de Paris et seulement trois semaines après que la nouvelle juge d'instruction a récupéré le dossier d'enquête lourd de 40.000 procès-verbaux. Cette première décision de la magistrate, qui connaît bien Michel Fourniret, est une satisfaction pour les avocats du père d'Estelle Mouzin, Me Didier Seban et Me Corinne Herrmann.

"Aveux en creux"

La demande de dépaysement de ce dossier avait été faite après que Monique Olivier, ancienne épouse de Michel Fourniret, avait assuré avoir des choses à dire sur la disparition d'Estelle Mouzin, dont le dossier était jusqu'alors dans les mains de juges d'instruction du tribunal de Meaux. Mais elle ne souhaitait parler qu'à la juge d'instruction parisienne, déjà en charge de l'enquête sur les meurtres de Marie-Angèle Domece et Joanna Parrish, que Michel Fourniret a reconnu avoir commis. Avec sa perversité habituelle, le tueur a également fait des "aveux en creux" concernant Estelle Mouzin.

La fillette, alors âgée de 9 ans, a disparu un soir de janvier 2003 sur le chemin de l'école à Guermantes. Son corps n'a jamais été retrouvé et les nombreuses pistes envisagées par les enquêteurs n'ont rien donné. L'hypothèse Fourniret avait déjà été envisagée par les enquêteurs, qui avaient fini par l'écarter. Mais pour la défense, il existe des éléments dans le dossier qui renforcent cette piste. La prochaine étape pour la juge dans les prochains mois sera d'entendre Monique Olivier et Michel Fourniret.

Justine Chevalier