BFMTV

Depuis sa cellule de prison, il forçait son ex-compagne à se prostituer

Photo d'illustration du centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan, où les trafics de drogue et d'argent se sont déroulés.

Photo d'illustration du centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan, où les trafics de drogue et d'argent se sont déroulés. - Street View

Aidé par sa mère et son beau-père, un détenu du centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan organisait un trafic de cannabis en partie financé par l'argent des passes d'une "escort".

Un détenu de 44 ans a écopé ce mardi de 6 ans de prison ferme pour des faits de proxénétisme aggravé, assortis d'une amende de 10 000 euros. Il est accusé d'avoir forcé son ex-compagne à se prostituer et d'avoir prélevé un tiers de ses recettes pour financer un trafic de cannabis au sein de la prison, rapporte Sud-Ouest

La jeune femme, une escort âgée d'une trentaine d'années, reversait 1 000 euros par mois à son ex ainsi que de la drogue, lors de ses visites au parloir. Elle a quand à elle été jugée pour acquisition, cession, transport et usage illicite de stupéfiants en récidive et été condamnée à 18 mois d'emprisonnement dont six avec sursis et une mise à l'épreuve.

Quatre autres personnes impliquées dans le trafic

Pour autant, les circonstances de leur relation restent floues. A-t-elle été contrainte par la force ou a-t-elle agi par amour inconsidéré pour lui? Selon les dires de la présidente du tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan, retranscrits par le quotidien, la prévenue était une habituée de la prostitution mais son activité est devenue plus intense sous ses ordres.

Par ailleurs, quatre autres personnes ont comparu devant le tribunal pour avoir aidé le couple dans ses activités illégales: la mère et le beau-père, qui cachaient 16.650 euros dans la gazinière du garage, ainsi que le frère et un ancien client de la jeune femme, soupçonnés de l'avoir aidée à mettre en ligne une annonce sur Vivastreet. Pour l'heure, le jugement a été mis en délibéré au 16 septembre prochain.

M. J.