BFMTV

Dégradations anti-spécisme: cinq interpellations à Lille

Illustration

Illustration - AFP

Les boucheries lilloises sont depuis plusieurs mois la cible de dégradations.

Cinq personnes ont été interpellées à Lille dans le cadre d'une enquête sur des dégradations de boucheries et restaurants par des antispécistes, a appris l'AFP jeudi auprès de la DDSP du Nord.

Ces interpellations, intervenues mercredi matin, sont liées à 14 actions menées notamment dans la métropole lilloise au cours des trois derniers mois, allant "du simple tag à l'incendie de restaurant". La sûreté urbaine de Lille, chargée de l'enquête, mène les investigations.

Refus de la hiérarchisation animale

Ces derniers mois, plusieurs commerces alimentaires de la métropole lilloise ont été vandalisés, parfois tagués "stop au spécisme". Selon l'enquête, ces actions ont été menées par des militants antispécistes, activistes de la cause animale refusant la hiérarchisation entre espèces.

Deux activistes antispécistes soupçonnés d'avoir vandalisé une poissonnerie, un restaurant et une boucherie en mai 2018 seront jugés le 2 mai par le tribunal correctionnel de Lille pour "dégradations volontaires en réunion".

Avec AFP