BFMTV

Corps retrouvé dans la Loire: la famille de Steve Maia Caniço est "en état de choc", assure son avocate

L'avocate de la famille de Steve Maia Caniço est "en état de choc" et espère que "l'identification du corps pourra être faite de façon certaine mardi pour que les recherches s'arrêtent", d'après leur avocate sur BFMTV. Leur fils de 24 ans a disparu depuis la Fête de la musique du 21 juin dernier à Nantes.

Me Cécile de Oliveira, l'avocate des proches du jeune homme de 24 ans disparu à Nantes depuis la Fête de la Musique du 21 juin dernier, a fait savoir que sa famille était "en état de choc" après la découverte d'un corps dans la Loire ce lundi. Interrogée sur notre antenne ce lundi soir, leur avocate a également fait part de leur "chagrin, de leur douleur, de leur colère".

Un corps "en état de décomposition avancé" a été repêché ce lundi dans l'après-midi par le sonar de la préfecture de police au niveau du quai Ferrand, non loin du quai Wilson, lieu de la disparition du jeune Steve Maia Caniço. Selon l'avocate Cécile de Oliveira, "il n'est pas possible pour la famille de voir le corps qui a été retrouvé ce (lundi) soir". 

"L'identification du corps est essentielle"

Cependant, "il y a des éléments suffisants pour penser qu'il y a des probabilités qu'il s'agit du corps de Steve Maia Caniço", a affirmé sur notre antenne l'avocate de la famille de cet animateur de 24 ans. "L'identification du corps de façon certaine est essentielle pour savoir si les recherches doivent continuer ou non".

Les recherches s'étaient intensifiées dans la Loire la semaine dernière avec un sonar de la préfecture de police, alors que le jeune homme, un animateur périscolaire de 24 ans, était introuvable depuis plus d'un mois. Steve Maia Caniço a disparu le soir de la Fête de la musique après une intervention controversée des forces de l'ordre.

Des échauffourées avaient éclaté vers 04h30 entre participants à un concert et policiers venus exiger l'arrêt de la musique sur le quai Wilson, un endroit sans parapet de l'île de Nantes, sur la Loire.

Jeanne Bulant