BFMTV

Contrôle qui tourne mal à Pantin: 5 jeunes placés sous le statut de témoin assisté

BFMTV

Cinq personnes, interpellées pour outrage après un contrôle de police qui avait dégénéré samedi à Pantin, ont été présentées à un juge d'instruction mardi et placées sous le statut de témoin assisté, a indiqué le parquet de Bobigny. Les cinq jeunes hommes, dont quatre sont mineurs, avaient été déférés lundi soir en vue de l'ouverture d'une information judiciaire pour "outrage, rébellion et violences aggravées sur des personnes dépositaires de l'autorité publique".

Toutefois, le juge d'instruction a estimé qu'il n'y avait pas d'indices graves ou concordants susceptibles de justifier une mise en examen. Le statut de témoin assisté, un statut intermédiaire entre simple témoin et mis en examen, suggère qu'il existe "des indices rendant vraisemblable" qu'une personne "ait pu participer à la commission des infractions dont le juge est saisi".

Samedi après-midi, après avoir effectué un contrôle d'identité dans une cité de Pantin (Seine-Saint-Denis), les policiers avaient été la cible de jets de pierre. Ils avaient alors interpellé les auteurs supposés, avant d'être pris à partie par plusieurs personnes, dont le frère et la mère de l'un des jeunes qui voulait empêcher l'interpellation de son fils. "Repoussée" par les policiers, selon les termes du parquet, la mère de famille, qui s'estime victime de violences, avait déposé plainte lundi contre deux policiers auprès de l'inspection générale de la police nationale (IGPN).

la rédaction avec AFP