BFMTV

Cinq corps de bébés congelés retrouvés en Gironde

Cinq corps de bébé congelés ont été découverts, ce jeudi, en Gironde. (Photo d'illustration)

Cinq corps de bébé congelés ont été découverts, ce jeudi, en Gironde. (Photo d'illustration) - Loïc Venance - AFP

Un homme a donné l'alerte, ce jeudi, après avoir trouvé le corps d'un nouveau-né congelé dans un sac isotherme à son domicile, à Louchats en Gironde. Quatre autres bébés congelés ont été retrouvés quelques heures plus tard.

C'est une macabre découverte, qui en appelé d'autres. Cinq corps de bébés congelés ont été retrouvés, ce jeudi, au domicile d'un couple à Louchats, en Gironde: un dans un sac isotherme, et quatre dans un congélateur. Ce qui pourrait être la plus grave affaire d'infanticide depuis cinq ans.

Tout a commencé par la découverte d'un nouveau-né congelé dans un sac isotherme, ce jeudi matin, par le père de la jeune victime dans la maison familiale à Louchats. Quelques heures plus tard, ce sont quatre autres corps de bébés congelés qui ont été trouvés. Les gendarmes ont "découvert au cours des perquisitions quatre autres corps de bébés en plus du nouveau-né retrouvé en début de matinée", a indiqué la source proche du dossier. Ces quatre derniers corps se trouvaient dans un congélateur.

La mère hospitalisée

La mère, âgée de 35 ans, qui aurait "vraisemblablement accouché seule à son domicile", a directement été hospitalisée au CHU de Pellegrin, "pour subir des examens gynécologiques et psychiatriques", avait alors précisé une source proche de l'enquête à l'Agence France-Presse (AFP).

Son état n'était pas, pour l'heure, compatible avec la garde à vue, a précisé une autre source, contactée par BFMTV. La jeune mère "ne semble pas à ce stade avoir eu d'antécédents de troubles psychologiques", a-t-il également été précisé.

Le père, âgé de 40 ans, qui a retrouvé vers 7h30 le corps du premier nouveau-né, a tout d'abord été entendu comme "simple témoin" par les gendarmes, a-t-il été indiqué dans un premier temps. Toujours selon nos informations, il a finalement été placé en garde à vue dans la soirée.

L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de Langon et un représentant du Parquet s'est rendu sur place dans la matinée. Au moins une autopsie doit avoir lieu ce vendredi.

Deux filles âgées de 13 et 15 ans

Le couple a deux filles âgées de 13 et 15 ans et travaillait, selon les premiers éléments d'enquête, dans le milieu agricole, menant une vie normale. La commune de Louchats est située à une cinquantaine de kilomètres au sud de Bordeaux, dans la forêt des Landes.

L'infanticide le plus grave survenu en France remonte à 2010 avec la mort de huit bébés tués par leur mère à Villers-au-Tertre, au Nord.

Jé. M. avec Cécile Ollivier et AFP