BFMTV

Brest: les photos de son téléphone accablent un mineur soupçonné d'avoir dépecé des moutons

Un mouton.

Un mouton. - CC/Frederic_Mahe

C'est en enquêtant sur une affaire de trafic de stupéfiants que les policiers ont fait le rapprochement avec des faits survenus dans le parc d'Eole, à Brest, en août.

Les faits remontent à août, relate Ouest-France. Le 22, un mouton avait été retrouvé égorgé et dépecé, suspendu à un arbre du parc d'Eole dans le quartier Saint-Pierre, à Brest. Et deux jours plus tard, deux nouvelles carcasses y étaient également retrouvées.

Les policiers ne disposaient d'aucun suspect vers qui tourner leurs soupçons, jusqu'à l'interpellation ce week-end d'un mineur étranger placé en garde à vue. Le jeune homme de 17 ans avait été appréhendé pour trafic de stupéfiants. Mais lors de l'analyse des photos contenues dans son téléphone portable, les enquêteurs ont fait une découverte: "Des photos de lui en train de dépecer un mouton". 

Le propriétaire du téléphone nie pourtant les faits, et affirme n'y être pour rien. Une décision judiciaire est attendue ce jour. Le 22 août, la police avait mis en fuite quatre ou cinq personnes au moment d'arriver sur les lieux de l'abattage sauvage. Un barbecue avait été mis en place. D'autres personnes pourraient être impliquées dans la mort de ces bêtes.

D. N.