BFMTV

Saisi par des médecins, le Conseil d'Etat refuse d'ordonner le confinement total

Le Conseil d'Etat (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Le Conseil d'Etat (PHOTO D'ILLUSTRATION) - AFP

Saisi par le syndicat Jeunes Médecins, le Conseil d’Etat refuse d’ordonner le confinement total. Il demande cependant à l'exécutif de préciser la portée de certaines des dérogations au confinement.

Le Conseil d'Etat a refusé dimanche d'ordonner le "confinement total" réclamé en urgence par certains médecins, mais a enjoint au gouvernement de revoir d'ici 48 heures certaines dérogations de déplacement, notamment pour motifs de santé ou pour l'activité physique, a-t-il annoncé dans un communiqué.

Des autorisations "trop larges"

La plus haute juridiction administrative, saisie d'un référé-liberté, juge "trop large" l'autorisation de pratiques sportives individuelles, telles que le jogging. Elle demande aussi au gouvernement de préciser le "degré d'urgence" des motifs de santé justifiant un déplacement et d"'évaluer les risques pour la santé publique du maintien (...) des marchés ouverts".

Compte-tenu des enjeux, la plus haute juridiction administrative a tenu dimanche une audience extraordinaire pour examiner le référé-liberté déposé vendredi par le syndicat Jeunes Médecins, auquel se sont associés l'ordre des médecins et un syndicat d'internes.

Marchés en plein air trop fréquentés, nombreux joggeurs dans les villes, maintien des transports en commun ou des activités du bâtiment, stratégie de dépistage...: tous ces points de tensions depuis le début du confinement ont été débattus pendant 2h30 par ces jeunes médecins et leurs avocats face à deux représentants du gouvernement.

A noter qu'un total de 91.824 infractions pour non-respect du confinement ont été relevées par les forces de l'ordre depuis la mise en place de cette mesure mardi à midi, a déclaré dimanche Alain Thirion, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises.

Pour la seule journée de ce dimanche, 22.574 verbalisations ont été dressées, a complété Alain Thirion lors d'un point presse commun avec le Pr Jérôme Salomon, directeur général de la Santé (DGS). Depuis mardi, 1.738.907 contrôles ont été réalisés par les forces de l'ordre dans l'hexagone.

Jé. M. avec AFP