BFMTV

Attaque de Strasbourg: qui sont les victimes?

Des passants déposent fleurs et bougies en hommage aux victimes de l'attentat de Strasbourg, le 12 décembre 2018.

Des passants déposent fleurs et bougies en hommage aux victimes de l'attentat de Strasbourg, le 12 décembre 2018. - Patrick Hertzog - AFP

Trois hommes ont été tués mardi soir à Strasbourg. Treize autres passants ont été blessés par l'assaillant, dont cinq grièvement.

"Un homme l'a interpellé par derrière, tapant sur son épaule, en lui disant 'Eh monsieur', il s'est retourné et il s'est pris une balle. Il est tombé par terre alors qu'il avait son fils dans ses bras" C'est le témoignage qu'a livré sur RMC Sébastien, dont le cousin Kamal a trouvé la mort mardi soir. Dans un premier temps, la victime a été en état de mort cérébrale, avant que les autorités ne confirment son décès ce jeudi. 

Ce garagiste d'origine afghane devait emmener sa femme et ses trois enfants au marché de Noël lorsqu'il a croisé la trajectoire meurtrière de l'assaillant de Strasbourg

Deux autres hommes ont succombé à leurs blessures. Un Strasbourgeois d'une soixantaine d'années attendait sa femme et son fils à la sortie d'un restaurant lorsque l'agresseur est arrivé sur la terrasse. Touché à la tête, il est mort avant l'arrivée des secours.

"Au moment où je suis arrivé sur la terrasse, j'ai vu un corps allongé au sol. J'ai entendu plusieurs détonations d'un coup. Je me suis réfugié dans le restaurant, j'ai barricadé, j'ai mis tous les clients à terre. (...) Au moment où la femme est sortie des toilettes, on a dû lui annoncer que son mari s'était fait tirer dessus", a raconté au micro de RMC Jonathan, serveur dans l'établissement.

Un touriste thaïlandais de 45 ans, Anupong Suebsamarn, a lui aussi été tué par l'assaillant. Les autorités de son pays ont demandé à leurs homologues français et à la communauté thaïlandaise de Strasbourg d'aider la veuve. Un conseiller a été dépêché sur place afin de lui porter assistance et de trouver un interprète, rapporte Thaï TBS World.

Treize blessés

Treize autres passants ont été blessés dans l'attaque, dont cinq grièvement et huit légèrement. Ce jeudi midi, la préfecture du Grand-Est et du Bas-Rhin a fait état d'une nouvelle personne en état de mort cérébrale. 

Parmi les blessés graves se trouve Antonio Megalizzi, un journaliste italien de 28 ans qui couvrait les sessions plénières du Parlement. Il est dans le coma après avoir été touché par une balle à la tête.

"La balle s'est logée dans un endroit très compliqué près du crâne, entre la nuque et la colonne vertébrale", a détaillé Danilo Moresco, le père de sa petite amie, aux médias italiens cités par le Guardian.

Un de ses collaborateurs, un Strasbourgeois, a également été blessé dans l'attaque, précisent les Dernières nouvelles d'Alsace.

Plusieurs blessés dans le coma

L'Est Républicain rapporte qu'un Vosgien de 28 ans a été hospitalisé dans un état grave après avoir été touché par une balle à la carotide. Musicien professionnel, il devait se produire dans un café de Strasbourg, "Les Savons d'Hélène". Il devrait être réveillé du coma vendredi, précise le quotidien qui a interviewé ses proches.

La fille de commerçants fromagers de la rue des Orfèvres à Strasbourg a été blessée au bras. Elle se trouvait Place Kléber et voulait rejoindre sa mère à la boutique lorsqu'elle a été touchée par une balle, relate Vosges Matin

"Aujourd'hui notre fille a été victime d’un lâche, elle a reçu une balle dans le bras. Elle été prise en charge par les secours et opérée ce soir. Elle se réveille. Nous sommes chanceux et heureux qu’elle soit toujours près de nous", a témoigné sa mère sur Facebook, dans la nuit de mardi à mercredi.
Liv Audigane