BFMTV

Après l'attentat de Nice, un premier rassemblement autorisé par la préfecture

Un rassemblement en hommage aux 85 victimes de l'attaque sur la promenade des anglais le 14 juillet va avoir lieu dimanche à partir de 11 heures à Nice.

Le 31 juillet, ils n'avaient pu se recueillir. Un rassemblement en hommage aux 85 victimes tuées sur la promenade des Anglais le 14 juillet a été autorisée par la préfecture des Alpes-Maritimes. Premier recueillement autorisé depuis l'attentat de Nice, la foule doit se rassembler à partir de 11 heures devant le jardin Albert-Kahn à quelques mètres de la "Prom'".

L'appel au rassemblement a été lancé sur la page Facebook, "Rassemblement blanc du 7 août". "Suite au refus de la préfecture de nous permettre de marcher sur la promenade des anglais le 31 juillet, après l'odieux attentat du 14 juillet, de très nombreux citoyens en ont été choqués et souhaitent néanmoins se recueillir", écrivent les organisateurs qui souhaitent une cérémonie simple.

Moment intime

Regroupés devant le square où fleurs, bougies, peluches et messages ont été déplacés, la foule, appelée à être vêtue de blanc, doit accrocher 85 ballons, au nombre de personnes tuées par Mohamed Lahouaiej Bouhlel. Ils entonneront ensuite La Marseillaise et Nissa La Bella (Nice la belle, l'hymne de la ville, NDLR). Avant d'entamer une minute de silence à midi précise au son des coups de canon.

"Le seul objectif, c'est d'avoir un moment intime entre nous, entre Niçois, entre personnes touchées, affectées par l'attentat. Ce n'est pas politique mais tout le monde peut participer et les élus aussi", confie à Nice-Matin Jacques Agid, l'un des organisateurs, qui souhaite une cérémonie "digne" loin des sifflets lors de l'hommage national.

J.C.