BFMTV
Police-Justice

Affiche de la CGT sur les violences policières: la réponse de Philippe Martinez

BFMTV

Face aux critiques provoquées par l'affiche de la CGT pour dénoncer les violences policières dans le cadre des rassemblements de "Nuit debout" et contre la Loi Travail, le numéro un de l'organisation syndicale a tenu à réagir. "Je sais qu'une affiche occupe les esprits" et aussi "les médias", a déclaré Philippe Martinez, en marge du congrès de la CGT qui se tient à Marseille.

Le numéro un de la CGT a voulu expliquer cette démarche en assurant que ce ne sont "pas ceux qui appliquent les ordres qui sont montrés du doigt, mais que sont ceux qui donnent les ordres". "En tout cas, moi, c'est comme ça que j'ai vu cette affiche", a -t-il conclu, précisant bien que cette affiche avait été émise par "un syndicat de la CGT" et q'elle "n'apparaît pas le site de la Confédération".

Depuis lundi soir, les critiques à l'encontre de ce visuel montrant une matraque, un insigne de CRS et une flaque de sang, vont des organisations syndicales policières jusqu'au sommet de l'Etat. La CGT-Police a tenu a se dissocier de cette affiche assurant s'être sentie "insultée". Toutefois, le syndicat a dénoncé une instrumentalisation de cette image. "La même affiche avec la photo de nos deux ministres plutôt que le logo CRS aurait réellement ciblé les responsables, au lieu de faire leur jeu, en creusant une fois de plus le fossé entre la population et sa police", déplore l'organisation dans un communiqué.

J.C.