BFMTV

6 à 10 ans de prison requis contre les membres présumés d'un réseau de proxénètes nigérians

BFMTV

Des peines allant jusqu'à 10 ans de prison et 550.000 euros d'amende ont été requises mercredi par le procureur à l'encontre des six membres présumés d'un réseau de proxénétisme nigérian qui comparaissent depuis mardi devant le tribunal correctionnel de Marseille. Les prévenus auraient fait venir une vingtaine de jeunes femmes depuis le Nigéria et les auraient forcés à se prostituer.

Confrontés à des écoutes téléphoniques, les prévenus (deux femmes et quatre hommes) qui comparaissent pour proxénétisme aggravé avaient auparavant nié les faits qui leur étaient reprochés, affirmant qu'il ne s'agissait pas de trafics de prostituées mais de commerce de boubous ou de mèches de cheveux.

Les amendes ont été calculées sur la base de ce que rapportait au réseau une prostituée - soit 50.000 euros, le montant au-delà duquel sa dette était considérée comme effacée - multipliée à chaque fois par le nombre de jeunes filles concernées.

la rédaction avec AFP