BFMTV

140.000 accidents vasculaires cérébraux chaque année

Avec 140.000 cas par an, les AVC constituent la première cause de handicap en France.

Avec 140.000 cas par an, les AVC constituent la première cause de handicap en France. - -

Le ministère de la Santé et plusieurs associations organisent ce vendredi la 8ème journée consacrée aux accidents vasculaires cérébraux. Avec 140.000 cas par an, les AVC sont la première cause de handicap en France.

Le ministère de la Santé et plusieurs associations organisent ce vendredi la 8e journée consacrée aux accidents vasculaires cérébraux (AVC).
Chaque année en France, on estime à 140.000 le nombre de personnes qui en sont victimes. Pour 40.000 d'entre elles, l'AVC entraîne le décès quasi-immédiat. Les autres se retrouvent handicapées plus ou moins lourdement. Par ces chiffres, l'AVC constitue aujourd'hui la première cause de handicap du pays.

Actuellement, près de 400.000 Français vivent avec des séquelles d'un AVC.
Organisateurs de la journée, la Société Française Neuro-vasculaire (SFNV), France AVC et le Ministère de la Santé veulent faire passer un message simple : il est possible de prévenir un grand nombre de ces accidents et, lorsqu'ils surviennent néanmoins, d'en limiter les conséquences en appelant immédiatement le 15 (SAMU).

Les signes annonciateurs du déclenchement d'un AVC sont en général : paralysie ou engourdissement brutaux d'un côté du corps, difficultés soudaines à parler ou à comprendre, diminution très brutale de la vision d'un oeil.
Les facteurs de risque sont souvent l'hypertension artérielle, le tabagisme, des antécédents familiaux d'accident cardio-vasculaire précoce (infarctus du coeur, mort subite ou AVC), les excès de graisses sanguines (hypercholestérolémie), le diabète, des troubles du rythme cardiaque, l'embonpoint abdominal et le stress.

bourdinandco