BFMTV

Véronique Genest: "Je n'ai jamais dit un mot raciste ou xénophobe"

Véronique Genest est à l'affiche de "Portrait craché"

Véronique Genest est à l'affiche de "Portrait craché" - Capture d'écran Le Figaro TV

L'ex interprète de Julie Lescaut sur TF1 est revenue sur les nombreuses polémiques entourant ses déclarations dans la presse ou sur les réseaux sociaux.

Dans les médias ou sur les réseaux sociaux, Véronique Genest a toujours usé de son franc-parler. Un choix qu'elle ne semble pas regretter, malgré les nombreuses polémiques qui en ont découlé.

"Allez-y, traitez-moi de raciste, j'attaque"

"Je crois que personne ne peut échapper aux remous médiatiques", a confié l'actrice française au Figaro dans l'émission On ne parle que de ça. Pour autant, l'ex Julie Lescaut de TF1 a assuré que ses nombreuses controverses n'ont fait aucun tort à sa carrière: "Il y a plus de gentillesse et d'attentions à mon égard de la part des gens".

Véronique Genest a ajouté que "la presse" était le véritable "responsable de ces phénomènes qui n'ont aucune importance, surtout quand on n'a rien dit de mal. Si vous trouvez que j'ai dit des choses mal, attaquez-moi, qu'il y ait une justice. Moi je suis prête à aller en justice pour dire 'allez-y traitez moi de raciste, j'attaque, traitez moi de xénophobe, j'attaque'. Je n'ai jamais dit un mot ni raciste ni xénophobe", a-t-elle affirmé.

"Je veux qu'on arrête de parler de ça"

Désormais, la comédienne souhaite se concentrer sur sa carrière professionnelle et laisser derrière elle, ses déclarations passées. "Je veux qu'on arrête de parler de ça à chaque fois que je vais à la télé parce que ça n'intéresse que vous (les médias, NDLR) et pas le public, il s'en fout le public", a-t-elle conclu.

L'actrice de 59 ans n'a toutefois pu s'empêcher de commenter la politique française. Celle-ci s'est dite concernée par "l'avenir de la France" et sa situation économique, ajoutant qu'elle ne voterait pas pour François Hollande, lors de la prochaine élection présidentielle: "On avait tous les éléments pour savoir que Hollande était un menteur. Je ne comprends pas comment les Français ont été aussi aveugles", a-t-elle confié.

R.I