BFMTV

Pourquoi la diffusion d'Hunger Games est un événement pour D8

"Hunger Games", réalisé par Gary Ross, est sorti en salles en 2012.

"Hunger Games", réalisé par Gary Ross, est sorti en salles en 2012. - Metropolitan FilmExport

Dimanche soir, D8 diffusera pour la première fois en clair le film Hunger Games porté par Jennifer Lawrence. La chaîne de la TNT a réussi à acquérir les droits de la franchise à succès face aux grandes chaînes historiques. Mais pourquoi D8 a-t-elle décidé de "casser sa tirelire"?

TF1 et M6 rêvaient d'acquérir les droits de la lucrative tétralogie Hunger Games, qui a rapporté (pour le moment) plus de 2,2 milliards de dollars au box-office mondial. Mais surprise, c'est finalement D8 qui a remporté la mise.

La chaîne de la TNT a signé l'acquisition en première exclusivité et en clair de la saga emmenée par Jennifer Lawrence et diffusera ce dimanche 11 octobre le premier volet de la franchise. D8, qui se qualifiait comme "la nouvelle grande chaîne" à son lancement, ambitionne plus que jamais d'entrer dans la cour des grands. Et son partenariat avec Hunger Games ne doit rien au hasard.

Se différencier de la concurrence et des rediffusions

Comme nous explique Xavier Gandon, directeur général de D8, l'acquisition de la franchise Hunger Games confirme la volonté de la chaîne de se "différencier de l'ensemble des chaînes de la TNT" souvent pointées du doigt pour multiplier les rediffusions en matière de fictions. "L'acquisition des droits de cette licence intéressait tout le monde, mais nous voulions montrer que nous étions capables de casser la tirelire."

Si Xavier Gandon assure qu'aucun "cap" n'a été fixé du côté des audiences, D8 espère malgré tout frapper un grand coup avec ce film qui vise un public familial sur la tranche des 15/49 ans. "Le film est dans notre coeur de cible, confie le directeur général de la chaîne, et il s'inscrit dans notre logique éditoriale. Cela a du sens et ce n'est pas une surprise pour nos téléspectateurs que nous le diffusions." Et d'ajouter: "C'est une politique d'acquisition qui s'inscrit dans le temps. Nous n'achetons pas un, mais quatre films."

Star Trek Into Darkness bientôt sur de D8

Preuve que la chaîne croit à cette diffusion "événement", la régie pub du groupe Canal+ va ainsi facturer 34.000 euros bruts le spot de 30 secondes diffusé pendant les deux coupures publicitaires du film. Un chiffre sept fois plus élevé que celui d'un spot diffusé habituellement dans la case du dimanche soir.

"Notre stratégie s'inscrit à l'échelle internationale et nationale. Nous diffuserons prochainement d'autres fictions inédites comme Star Trek Into Darkness ou Amitiés sincères avec Gérard Lanvin, annonce Xavier Gandon. Et d'ajouter: "Pour être une grande chaîne, il faut savoir être compétitif et donc proposer une offre premium et inédite." Qui passera donc par la fiction. Et la petite soeur de Canal+ entend bien venir bousculer l'ordre des choses.

Fabien Morin