BFMTV

Les premiers pas d'Anne-Sophie Lapix au JT de France 2

Anne-Sophie Lapix présentant son premier JT sur France 2, le 4 septembre 2017.

Anne-Sophie Lapix présentant son premier JT sur France 2, le 4 septembre 2017. - Capture d'écran - France 2

Anne-Sophie Lapix a présenté ce lundi soir son tout premier 20 heures sur France 2, se pliant à l'exercice avec beaucoup de sobriété.

Pas de révolution pour le premier journal télévisé d'Anne-Sophie Lapix sur France 2. Corée du Nord, rentrée scolaire, code du travail, Air France... ont été les premiers thèmes du premier 20 heures de la journaliste, qui remplace David Pujadas, aux manettes du JT de France 2 pendant 16 ans. "Bonsoir, bienvenue dans le 20 heures", a lancé très sobrement Anne-Sophie Lapix, après avoir annoncé les sujets du journal.

Vêtue d'une robe aussi rouge que le logo de la chaîne, la journaliste transfuge de France 5, est apparue souriante mais un peu tendue, ce lundi soir, pour son premier 20h sur France 2. Anne-Sophie Lapix s'est pliée à l'exercice très codifié du JT, offrant aux téléspectateurs un visage concerné.

Elle a remercié "toute la rédaction pour son accueil", mais également la rédactrice en chef du journal, Agnès Molinier "et ses adjoints", tandis que se refermait le bureau mobile de son spectaculaire plateau flambant neuf.

Sujets de société

Si l'international a ouvert ce journal, de nombreux sujets de société "concernants" l'ont émaillé, comme l'introduction des ruptures conventionnelles collectives dans le code du travail, la suppression d'emplois aidés dans l'Education nationale, les mandataires dans l'immobilier, ou encore les applis de notation de professionnels.

"Mon souhait n'est pas de renverser la table", avait indiqué l'ex-présentatrice du magazine C à vous, promettant de conserver la ligne éditoriale. Une ligne "ambitieuse" valorisant "l'économie, l'international, la politique".

Si la présentatrice a déjà beaucoup d'expérience dans l'information, à Bloomberg TV puis LCI, M6 et même TF1 comme "joker" de Claire Chazal, elle devra mettre les bouchées doubles pour poursuivre la progression du JT de la chaîne publique.

Booster l'audience

Le 20 heures de France 2 affiche une moyenne de 4,8 millions de téléspectateurs et 20,6% de part d'audience (PdA) entre septembre 2016 et juin 2017, contre 5,6 millions et 24% de PdA pour le journal de Gilles Bouleau, soit un écart moyen de 800.000 téléspectateurs. Mais il a dépassé huit fois son concurrent sur cette période.

On saura dès mardi matin si la formule d'Anne-Sophie Lapix a permis à France 2 de booster l'audience de son JT.

"Ce n'est pas notre objectif de battre TF1, je n'y pense pas en me rasant le matin", a assuré à l'AFP Yannick Letranchant, le directeur de l'information de France Télévisions. "Je veux seulement que l'on conçoive un bon journal".

Magali Rangin avec AFP