BFMTV

Le Grand Journal: Vincent Bolloré prend la défense de Maïtena Biraben

Maitena Biraben au lancement de la rentrée 2015 de Canal+

Maitena Biraben au lancement de la rentrée 2015 de Canal+ - Thomas Samson - AFP

Le directeur de la chaîne Canal+ s'est exprimé au sujet du Grand Journal, assurant qu'il n'y avait "aucun plan B" en cas d'échec de Maïtena Biraben.

Remplacer Maïtena Biraben? Une option qui est loin d'être envisagée par Vincent Bolloré, le nouveau dirigeant de Canal+. La présentatrice du Grand Journal était attendue au tournant afin de palier les baisses d'audience dont le programme souffrait depuis quelques années. Pourtant, quatre semaines après le lancement d'une nouvelle version de l'émission emblématique de Canal +, l'animatrice peine à faire ses preuves. 

Au point que les rumeurs de fin prématurée de l'émission bruissent. Mercredi, Vincent Bolloré a tenu à défendre la journaliste. "On ne peut juger de rien en quatre semaines, il faut lui laisser le temps", a-t-il assuré au micro de RTL, avant d'ajouter que Maïtena Biraben sera à la tête du talk-show jusqu'en 2022.

Pas de plan B pour Le Grand Journal

Selon le patron de la chaîne cryptée, la présentatrice "s'inscrit dans la durée" et il n'est donc pas nécessaire pour lui d'avoir un plan B.

Un discours qui fait écho au soutien communiqué par les dirigeants de la chaîne. "J'ai le soutien de la direction de Canal+, (et) si je m'en vais, je vous assure qu'il y aura des prétendants... Mais je ne m'en vais pas" avait affirmé celle qui a pris la relève d'Antoine De Caunes alors qu'on la disait sur la sellette.

Une déclaration qui avait été soutenue par le directeur général du groupe Maxime Saada sur Twitter, où il avait sobrement commenté "Je confirme".

https://twitter.com/nawalbonnefoy Nawal Bonnefoy Journaliste people, culture et mode BFMTV