BFMTV

La télé-réalité 19 kids and counting annulée à cause d’un scandale au sein de la famille Duggar

La famille Duggar au grand complet

La famille Duggar au grand complet - TLC

En plein scandale aux Etats-Unis, la famille Duggar voit son émission de télé-réalité annulée par la chaîne TLC.

L'émission de télé-réalité consacrée aux Duggar, couple champion des valeurs conservatrices aux Etats-Unis, a été annulée après que l'un de leurs 19 enfants a avoué qu'il avais commis des agressions sexuelles, comme l'a annoncé TLC ce jeudi 16 juillet. 

"Après une réflexion approfondie, TLC et la famille Duggar ont décidé de ne pas poursuivre 19 kids and counting", a indiqué la chaîne de télévision dans un communiqué. "L'émission ne sera plus diffusée".

Des attouchements sur des jeunes filles mineures

Le scandale a éclaté en mai lorsque Josh, le fils aîné (27 ans) de la fratrie, a reconnu des attouchements perpétrés il y a 12 ans sur cinq adolescentes, dont plusieurs de ses soeurs. Après la publication d'articles de presse, il avait admis avoir agi "de manière inexcusable", l'avoir "confessé à ses parents, demandé pardon aux victimes et demandé à Jésus-Christ de (le) pardonner".

"La récente attention autour des Duggar a déclenché un débat critique et important sur la protection de l'enfance", a ajouté TLC, qui avait supprimé les rediffusions de l'émission depuis fin mai. Elle compte également réaliser un documentaire d'une heure, incluant des victimes d'abus sexuels dont les deux soeurs concernées. "TLC s'inquiète particulièrement pour les victimes dans cette situation, y compris la famille Duggar", a-t-elle précisé.

Succession de scandales

Cette famille de l'Arkansas est célébrissime aux Etats-Unis, où elle symbolise les valeurs chrétiennes très conservatrices. Elle avait suscité un scandale il y a quelques mois après des déclarations homophobes, provoquant déjà des pétitions demandant la fin du programme.

En mai, le site Gawker rappelait que le père, candidat malheureux au Sénat en 2002, estimait que le viol et l'inceste devaient être traités comme des crimes passibles de la peine de mort.

N.B. avec AFP