BFMTV

JO 2016: la direction de France Télé "regrette" les dérapages racistes des commentateurs

La direction de France Télévisions va recevoir le CRAN à la rentrée après les propos de ses commentateurs lors de la cérémonie d'ouverture des JO

La direction de France Télévisions va recevoir le CRAN à la rentrée après les propos de ses commentateurs lors de la cérémonie d'ouverture des JO - Martin Bureau - AFP

Après les propos tenus sur France 2 par les commentateurs des JO, la direction a assuré qu'elle regrettait la situation. Les journalistes ont affirmé que l'esclavage a été "nécessaire" et comparé des sportives japonaises à des "petits pikachus".

Ce n'est pas la première fois que France Télévisions se fait remarquer pour des dérapages douteux à tendance sexiste et raciste, lors des compétitions sportives. Après les propos tenus par ses commentateurs lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques puis pendant une épreuve, la direction du groupe formule un début de réponse. 

A L'Express, elle indique que Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, recevra le CRAN (Conseil représentatif des associations noires) à la rentrée. 

De son côté, le CRAN a d'ores-et-déjà saisi le CSA "en raison du prisme colonialiste" des commentaires des journalistes de France 2 lors de la cérémonie d'ouverture des JO. Ce mardi, la direction assure qu'elle "regrette ces commentaires" et "considère la situation avec sérieux" auprès de L'Express

L'esclavage "nécessaire" et les "petits pikachus" japonais

Dans un "petit bêtisier non exhaustif de la géographie coloniale en vigueur sur France 2" publié sur Facebook, le CRAN a rassemblé les propos approximatifs des commentateurs. Parmi eux, une explication développée au moment du troisième tableau de la cérémonie : 

"Ces images symbolisent le trafic d'esclaves qui a été nécessaire ici, considéré comme nécessaire pour le développement industriel et surtout agricole de l'époque". 

Autre séquence et même malaise, après une victoire de l'équipe féminine de gymnastique japonaise. Une athlète court dans les bras de ses consoeurs après sa performance, le commentateur lance: 

"On dirait un petit manga un peu là, il y a tous les petits personnages qui sont contents (...) . On se croirait dans les dessins animés, il y a des petits pikachus de partout".

France 2 n'est pas la seule chaîne à avoir des intervenants en roue libre. Sur NBC, un commentateur a suscité un tollé après avoir accordé le crédit de la victoire de la nageuse Katinka Hosszu à son mari.

M.L.