BFMTV

Envoyé spécial: une émission sur l'affaire Bygmalion sème la discorde à France Télévisions

Elise Lucet à la tête de la nouvelle formule de l'émission "Envoyé Spécial"

Elise Lucet à la tête de la nouvelle formule de l'émission "Envoyé Spécial" - Charlotte Schousboe - FTV

La direction de France 2 a décidé de ne pas diffuser l'enquête consacrée au scandale du financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy dans son intégralité mais sous forme d'un long sujet au 20h de David Pujadas, ce mercredi.

Lundi 29 septembre, les téléspectateurs retrouveront l'émission Envoyé spécial dans une version remasterisée, pilotée par Elise Lucet sur France 2. Une enquête fouillée était censée se focaliser sur l'affaire Bygmalion et le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012. Mais il n'en sera rien. France 2 a annulé la diffusion de l'enquête, d'après les infos de Puremédias

Au coeur de ce reportage, on trouve une interview de Franck Attal, le patron d'Event & Cie, l'entreprise chargée d'organiser les meetings de l'ancien chef d'Etat. A la place d'une enquête potentiellement explosive dans Envoyé spécial, la direction de la chaîne a donc décidé de diffuser un long sujet avec des extraits de cette interview, ce mercredi dans le JT de 20h. 

Cette reprogrammation survient après les révélations du Canard enchaîné sur les tensions entre Elise Lucet, présentatrice de l'émission, et Michel Field, patron de l'information au sein du groupe audiovisuel public.

Michel Field était en négociations poussées avec le cabinet de l'ancien chef de l'Etat pour qu'il accepte d'être le premier invité vedette du tout nouveau magazine de débats de France 2, Emission politique, le 15 septembre. Mi-juillet, il a donc indiqué à la chef de file de l'investigation, Elise Lucet, qu'il vallait mieux reporter la diffusion de l'émission après les primaires - fin novembre donc -, afin d'éviter des bisbilles avec Nicolas Sarkozy. 

En réaction à l'actualité - la demande du parquet de renvoyer Nicolas Sarkozy devant le tribunal correctionnel pour "financement illégal de campagne électorale" -, Michel Field a finalement demandé aux équipes d'Envoyé spécial d'accélérer le travail de montage pour réaliser un "condensé" de l'enquête dans un sujet de 26 minutes, censé être programmé exceptionnellement ce jeudi, entre la fin du JT de 20h et le début du programme en prime, a révélé Puremédias. Elise Lucet a refusé de retravailler ou reprogrammer son film, ce qui a suscité des tensions entre elle et son directeur de l'info. Pour finir, ni Envoyé spécial, ni 26 minutes. La direction de France 2 a précisé que l'enquête serait reprogrammée dans son intégralité à une date ultérieure.

M. J.