BFMTV

Affaire Morandini : grève reconduite à iTELE pour le quatrième jour

-

- - -

Le conflit s'enlise au sein de la chaîne d'informations en continu du groupe Canal+.

Pour le quatrième jour consécutif, les journalistes de la chaîne d'informations en continu iTELE ont voté la poursuite de leur mouvement de grève. 126 personnes sur 146 ont voté pour, malgré une rencontre avec la direction de la chaîne dans la matinée.

Grève reconduite à @itele le mouvement ne désemplit pas 124 Pour
17 Abstention 3 Contre — Julien Bellver (@julienbellver) October 20, 2016

Les journalistes de la chaîne protestent notamment contre l'arrivée de Jean-Marc Morandini à l'antenne depuis lundi pour une émission consacrée aux médias, alors que l'animateur est actuellement sous le coup d'une mise en examen pour "corruption de mineurs".

La réunion de jeudi matin n'a permis "aucune avancée" selon un des journalistes présents. Une nouvelle réunion est prévue jeudi à 18 heures avec la direction d'iTELE et de sa maison mère Canal+, et des représentants de la rédaction et des syndicats.

Des représentants de la rédaction d'iTELE ont été reçus jeudi au ministère de la Culture, a indiqué une porte-parole du ministère.

Situation "inquiétante"

La veille, le CSA a décidé d'intervenir, en conviant à une audition ce jeudi à 16 heures le président du directoire de Canal+ Jean-Christophe Thiéry, pour lui demander des explications sur la situation de la chaîne, que le conseil juge "inquiétante".

Les journalistes souhaitent par ailleurs de la part de la direction des intentions claires sur la future grille des programmes qui doit être lancée lundi prochain en même temps que le nouveau nom de la chaîne, rebaptisée CNews. Plusieurs informations de presse indiquent que Jean-Marc Morandini serait maintenu, mais à 9 heures le matin, alors que Pascal Praud pourrait se voir confier une nouvelle émission quotidienne.

Les annonceurs fuient

Pourtant, des annonceurs fuient le programme: lors de l'émission de mardi, qui a rassemblé moins de 60.000 spectateurs, presque moitié moins que lundi, un spot des jus "Innocent" a été diffusé à la surprise du groupe, qui a demandé à la régie d'éviter désormais cette case.

Plusieurs autres annonceurs, épinglés par l'association Protection Enfance, ont fait de même, dont Banque Populaire et Axa, a révélé Le Figaro, une information confirmée par la régie Havas Media.

Sur les nouveautés à venir, la direction a évoqué une émission de sport le week-end coproduite avec la filiale de Canal+, Infosport+. Le directeur de la chaîne, Serge Nedjar, qui va devenir aussi directeur de la rédaction, a cité comme "nouvelles pistes" l'arrivée du polémiste Eric Zemmour et des frères Bogdanov.

Certains membres de la rédaction songent à partir, d'autant qu'ils craignent que Vincent Bolloré ne veuille les remplacer par ceux de son quotidien Direct Matin, qui emménagent dans leurs locaux.

la rédaction avec AFP