BFMTV

Sophie Marceau sur BFMTV: "Je suis féministe"

Invitée mardi soir sur BFMTV, l'actrice et réalisatrice est venue présenter son nouveau film, La Taularde, en salles mercredi.

Pour son nouveau rôle, Sophie Marceau n'a pas hésité un instant à abandonner l'image glamour qu'on lui connaît d'ordinaire. Dans La Taularde, qui sort au cinéma demain mercredi, l'actrice incarne une femme qui choisit d'aller en prison à la place de son mari afin de le protéger. 

"Le monde carcéral, on le voit beaucoup chez les hommes. Chez les femmes, c'est inattendu", a noté sur BFMTV la comédienne, en rappelant que l'histoire est tirée d'un fait réel.

Très engagée dans l'affaire Jacqueline Sauvage (emprisonnée pour avoir tué son mari qui la battait et violait ses filles), l'actrice est revenue sur le sujet et a estimé que c'était avant tout une question de "légitime défense". 

"Le jour où les violences conjugales seront reconnues comme un crime, peut-être qu'on fera justice avant que ce genre de choses arrive, avant qu'on en arrive à tuer son mari".

"Je suis féministe"

Déjà interrogée sur le sujet du burkini fin août sur BFMTV, l'actrice a affirmé sa position et rappelé que selon elle, il ne s'agissait que de "détails" au milieu d'un plus gros problème et qu'il fallait être "tolérant".

"Je suis féministe. Je défends les femmes. Mais si les femmes ont envie de s'habiller pour aller sur la plage, qu'elles le fassent. Il faut pouvoir faire ce qu'on a envie de faire sans déranger l'autre".

Le paysage politique français a-t-il besoin de plus de femmes? "La politique en ce moment... il y en a un peu trop partout, tout le temps, je ne suis pas sûre que ce soit un monde qui m'intéresse plus que ça", a répondu Sophie Marceau.

"Oui, il faut des femmes pour défendre les femmes. Mais il faut aussi des hommes. On a besoin des uns des autres, de se comprendre et de s'écouter", a-t-elle ajouté.

N.B.