BFMTV

La série Amazon Deutsch-les-Landes annulée: "La vision artistique faisait défaut au projet"

Marie-Anne Chazel et Sylvie Testud dans Deutsch-Les-Landes

Marie-Anne Chazel et Sylvie Testud dans Deutsch-Les-Landes - Amazon

L'actrice Sylvie Testud dénonce la mauvaise préparation de la première série française produite par Amazon.

Deutsch-les-Landes, la première série française produite par Amazon Prime Video, n'a pas été renouvelée pour une deuxième saison: "Il n'y aura pas de saison 2 et même s'il y en avait une, je n'y participerai pas", a révélé à Télé Loisirs Sylvie Testud, actrice principale de cette comédie qui raconte la rencontre entre un village des Landes et les employés d'une entreprise allemande venue s'y implanter. 

Plusieurs éléments expliquent l'échec de la série, selon elle: "La série a été diffusée en France en français et en Allemagne en allemand... Donc, déjà, l'incompréhension [entre les deux peuples, NDLR] ne marche plus." Elle poursuit:

"Les productions - et je ne parle pas d'Amazon qui n'était que le diffuseur - Deutsche Telekom et Newen se sont donc arrangées et ont été plus fortes que l'artistique. Et ce phénomène tue les projets. Nous nous adressions à des metteurs en scène en disant 'Il manque ceci, il manque cela' mais ils étaient pieds et poings liés car ils ne pouvaient rien réécrire."

"On va faire un coup de business France-Allemagne, puis roule ma poule!"

Un autre problème, ajoute la comédienne, était la qualité des scénarios: "On nous a raconté l'histoire et on a eu les scénarios après avoir dit oui. On a vu à la lecture qu'il manquait des trucs. C'est organique: on ne décide pas dans un bureau, quand on est un financier, à la place des talents. Pas à 100%. On a tenté de modifier des choses mais on n'a pas réussi..."

"La vision artistique faisait défaut au projet", martèle Sylvie Testud. "On ne peut pas dire 'Tiens, on va faire un coup de business France-Allemagne, puis roule ma poule! On prend des acteurs pas trop pourris, un metteur en scène pas trop pourri, on va faire écrire ça à un mec qui est le meilleur pote des producteurs et ça va faire un truc super!' Non. Ça a fait un truc pas super."

Elle conclut, amère: "Je vais quand même rendre grâce à Amazon car à la première lecture de cette série, on était plusieurs, dont Marie-Anne Chazel, à dire qu'il y avait des endroits où il manquait des choses et quelqu'un d'Amazon nous donnait raison. Il n'a pas été entendu."

Jérôme Lachasse