BFMTV

Coronavirus: Grey's Anatomy et The Good Doctor offrent des masques aux hôpitaux et aux pompiers

Grey's Anatomy

Grey's Anatomy - ABC

Plusieurs séries hospitalières, dont Grey's Anatomy, ont annoncé faire des dons aux hôpitaux et aux casernes de pompiers nord-américains frappés par des pénuries.

Meredith Grey à la rescousse. Les productions de plusieurs séries hospitalières, dont Grey's Anatomy (et son spin-off Station 19), The Good Doctor et The Resident, ont annoncé offrir des masques de protection aux hôpitaux et aux casernes de pompiers nord-américains frappés par des pénuries.

"Nous avons eu la chance, sur le tournage de Station 19, d'avoir environ 300 masques de protection, que nous avons décidé d'offrir à notre caserne locale", a déclaré jeudi dans un communiqué Krista Vernoff, "showrunneuse" de la série et de Grey’s Anatomy.

"Nous avions également sur le tournage de Grey’s Anatomy un stock de blouses et de gants que nous donnons également", a-t-elle encore déclaré. "Nous sommes si reconnaissants envers le personnel soignant pendant cette période incroyablement éprouvante. En plus de ces dons, nous aidons aussi en restant chez nous."

Le message de soutien de Ellen Pompeo

Selon The Wrap, les séries The Good Doctor et The Resident ont fait de même. Un porte-parole de la série à succès avec Freddie Highmore a indiqué que des masques et des fournitures médicales réservés au programme seraient offerts à des hôpitaux à Vancouver (Canada). The Resident a fait don de son côté de masques, de blouses et de gants au Grady Memorial Hospital d'Atlanta, où la série est tournée.

Ellen Pompeo, qui incarne Meredith Grey dans Grey's Anatomy, a envoyé le week-end dernier un message de soutien aux équipes médicales. Elle a remercié sur Instagram médecins, infirmières et aide-soignants, en première ligne dans les hôpitaux: 

"Ceci est un message à l'attention des infirmières, docteurs et de toutes les personnes qui travaillent dans le milieu médical. Beaucoup d'entre nous ont le privilège de pouvoir se confiner et de s'isoler, et d'essayer de rester en bonne santé, mais aucun d'entre vous n'a ce privilège. Vous avez tous été en première ligne pour cette chose, et l'on sait maintenant que c'est grave, et que cela va forcément empirer dans les deux prochaines semaines."

Partie de Chine fin 2019, la pandémie de nouveau coronavirus a infecté plus de 13.600 personnes et fait 200 morts aux Etats-Unis, selon les dernières projections de l'université Johns Hopkins.

Jérôme Lachasse