BFMTV

Première interview télé de Dylan Farrow, fille adoptive de Woody Allen qui l'accuse d'attouchements

-

- - -

La fille adoptive de Woody Allen et Mia Farrow accuse le réalisateur d'attouchements depuis 25 ans. Elle témoigne pour la première fois à la télévision.

Pour la première fois, Dylan Farrow, la fille adoptive de Woody et Allen et Mia Farrow, qui accuse le réalisateur d'attouchements depuis plus de 25 ans, a décidé de s'exprimer à la télévision. Elle a accordé sa première interview à visage découvert à la chaîne américaine CBS. L'entretien, dont quelques extraits ont été dévoilés ce mercredi, sera diffusé jeudi dans son intégralité. 

"Pourquoi ne serais-je pas en colère, pourquoi ne serais-je pas blessée, pourquoi est-ce que je ne me sentirais pas furieuse, après toutes ces années pendant lesquelles on m'a ignorée et on ne m'a pas crue, on m'a rejetée", clame la jeune femme aujourd'hui âgée de 32 ans.

"Dire ma vérité"

"Tout ce que je peux faire c'est dire ma vérité et espérer que quelqu'un me croie", ajoute-t-elle.

La soeur aînée de Ronan Farrow avait déjà raconté son histoire dans une lettre ouverte publiée par le New York Times en 2014. Et Ronan, fils biologique de Woody Allen et de Mia Farrow, journaliste qui a révélé l'affaire Weinstein, a également beaucoup plaidé la cause de sa soeur.

En 1992, Mia Farrow et Woody Allen se sont séparés, après que l'actrice eut découvert sa liaison avec Soon-Yi Prévin, adoptée avec son précédent mari. C'est à cette époque que remontent les accusations de Dylan Farrow. Les ex-époux se sont disputé la garde des enfants pendant plusieurs années. Et bien que Woody Allen ait perdu le droit de visite, les experts ont conclu à l'époque que "Dylan n'a(vait) pas été abusée sexuellement par Woody Allen". Une évaluation critiquée par le juge de la Cour suprême, même si les charges ont finalement été abandonnées.

Mouvement #Metoo

Woody Allen avait jusqu'ici été épargné par le mouvement #Metoo. Mais à 82 ans, le réalisateur se retrouve dans la tempête des accusations de harcèlement sexuel, plusieurs célébrités refusant de travailler avec lui alors que sa fille adoptive a relancé ses accusations d'abus sexuels.

Et plusieurs acteurs ont pris leurs distances avec le cinéaste, comme le franco-américain Timothée Chalamet, révélé ces derniers mois dans des films comme Call me by your name ou Lady Bird et nouvelle coqueluche d'Hollywood, qui a indiqué, dans un message sur son compte Instagram lundi, regretter d'avoir travaillé avec lui sur son nouveau film à sortir cette année, A rainy day in New York.

Magali Rangin