BFMTV

Nathalie Portman étrille les Français

Natalie Portman dans le talk-show de Jimmy Kimmel

Natalie Portman dans le talk-show de Jimmy Kimmel - Capture d'écran YouTube

L'actrice de 35 ans, rentrée à Los Angeles après avoir passé deux ans à Paris, a vivement taclé les Français lors de son passage à la télévision américaine.

Natalie Portman ne garde visiblement pas un bon souvenir de ses deux ans passés en France. La star israélo-américaine est revenue, jeudi, sur son expatriation dans le talk-show de Jimmy Kimmel.

De retour à Los Angeles avec son fils Aleph, et son mari, Benja­min Mille­pied, Natalie Portman, a expliqué qu’Outre-Atlantique "tout le monde sourit beau­coup", alors que les Français "sont plus... froids". "Je n’avais pas réalisé que je m’y étais habi­tuée jusqu’à ce que je vienne ici et j’étais très surprise". Quand quelqu’un sourit à mon enfant, je me dis "Quelle bonne personne”, les gens sont vrai­ment char­mants ici", a-t-elle ajouté.

"Les Français ont trop de règles de politesse"

L’actrice a ensuite assuré qu’il existait de nombreuses "règles de politesse et de codes de compor­te­ment à suivre" en France. "Un ami m’a appris qu’il fallait dire ‘Bonjour’ avant de dire quoi que ce soit quand vous arri­vez quelque part, et attendre la réponse. Si vous entrez dans un maga­sin, vous ne pouvez pas dire direc­te­ment 'Vous auriez ceci dans une autre taille ?' Car ils vont penser que vous êtes malpolie et seront malpo­lis avec vous".

Quelques jours plus tôt, Natalie Portman avait déjà critiqué dans le Guardian les Français, qu’elle estimait être "dans le jugement, en tout cas à Paris, à propos de votre façon d'être mais aussi de ce que vous portez. Vous ne pourrez jamais porter des vêtements de sport dans la rue ni même des sandales, des shorts ou des couleurs vives".

Un discours bien différent de celui qu’elle tenait encore en mai 2015, à l’occasion de la présentation de A Tale of Love and Darkness: "J'adore Paris et j'adore la France. C'est tellement excitant d'explorer un nouvel endroit comme celui-ci. C'est une expérience incroyable", assurait-elle à l'époque. 

R.I