BFMTV

Mick Jagger, Will Smith et Nick Jonas en concert pour collecter des fonds en Inde

Mick Jagger, Nick Jonas et Will Smith.

Mick Jagger, Nick Jonas et Will Smith. - Facebook - I for India - Montage BFMTV.com

Des stars internationales et des personnalités de Bollywood vont participer à un spectacle caritatif ce dimanche soir sur Facebook.

L'acteur américain Will Smith et la légende du rock Mick Jagger font partie des stars internationales et de Bollywood qui vont participer à un spectacle en ligne de quatre heures dimanche, destiné à collecter des fonds pour aider à lutter contre l'épidémie de nouveau coronavirus en Inde.

Le capitaine de l'équipe nationale de cricket Virat Kohli, les acteurs Priyanka Chopra et Shah Rukh Khan sont parmi les stars indiennes qui se produiront ou liront des messages depuis leur domicile.

En direct sur Facebook

Organisé par Karan Johar et Zoya Akhtar, des réalisateurs de Bollywwod, l'industrie indienne du cinéma, le spectacle sera diffusé en direct sur Facebook.

Il a pour but de collecter des millions de dollars pour une centaine d'organisations qui fournissent des services essentiels et de la nourriture pendant l'épidémie.

Détresse

Cet argent est nécessaire pour aider "tous ceux qui n'ont pas de travail et pas de domicile, et qui ne savent pas où ils trouveront leur prochain repas", ont expliqué les organisateurs.

Le confinement imposé le 25 mars, et au moins jusqu'au 17 mai, aux 1,3 milliard d'Indiens a plongé dans la détresse des millions de travailleurs de l'important secteur informel et porté un coup très dur à la troisième économie d'Asie. Des millions de travailleurs issus des campagnes sont coincés dans les villes avec peu pour vivre et se nourrir. Des trains étaient mis en place samedi pour les aider à retourner dans leurs villages et villes d'origine. 

Les restrictions strictes sont supposées avoir permis de maintenir les cas de contamination au nouveau coronavirus à un niveau relativement bas dans le deuxième pays le plus peuplé au monde: 37.335 cas pour 1.218 morts, avec 2.000 nouvelles contaminations en 24 heures. Le bilan pourrait toutefois être plus lourd, selon les experts, en raison du manque de dépistage et de collecte de données.

M. R. avec AFP