BFMTV

Les secrets des tubes: Place des Grands Hommes, de Patrick Bruel

Bella, L'Autre Finistère, Au soleil... Tout l'été, BFMTV vous raconte l'histoire secrète des grands tubes qui ont rythmé nos vies. Aujourd'hui, découvrez comment est né Place des Grands Hommes, en pleine Bruelmania.

Un film, un rendez-vous et une émission de télé. Ces trois éléments qui n'ont en apparence rien à voir entre eux ont participé à la création d'un des tubes les plus emblématiques de Patrick Bruel: Place des Grand Hommes.

"On sortait du lycée Henry IV. On se dit à dans dix ans, on se retrouve sur les marches de la place du Panthéon pour voir ce qu'on est devenu. La chanson née dans ma tête après avoir vu The Big Chill, [ce film où] des copains font le bilan de leur vie, de leur histoire le jour de l'enterrement d'un copain", se souvient le chanteur. 

Il ajoute: "A ce moment-là, Patrick Sabatier me demande de participer à Avis de recherche. On a fait le rendez-vous, mais sur les marches du plateau 101 des Buttes Chaumont. La chanson a été créée le soir de l'émission."

A cette époque, la Bruelmania bat son plein. Un engagement du jeune public qui, dans ce début des années 90, semble sans précédent. Les fans sont déchaînés. Bruel est regardé comme une bête curieuse par les médias.

"J'étais heureux de susciter de l'amour et de l'affection", raconte aujourd'hui le chanteur. "J'étais un peu malheureux de la manière dont les gens s'évertuaient à décrire cette situation."

"Ces chansons sont devenues incontournables"

Le public réserve un triomphe à Alors regarde, l'album qui contient Place des Grand Hommes. Écoulé à plus de trois millions d’exemplaires, il change à jamais la vie de son interprète:

"C'est un album qui est entré chez les gens, qui m'a fait entrer chez les gens. Ces chansons sont devenues incontournables dans le sens où je ne peux pas ne pas les chanter sur scène. C'est obligatoire et c'est un plaisir."

La preuve: la chanson est cet été au programme de la tournée des festivals de Patrick Bruel.

Philippe Dufreigne avec Jérôme Lachasse