BFMTV

Au Hellfest, le public solidaire fait slammer les spectateurs en fauteuil

Les festivaliers hissent une spectatrice en fauteuil, pendant le Hellfest 2017 à Clisson, le 17 juin.

Les festivaliers hissent une spectatrice en fauteuil, pendant le Hellfest 2017 à Clisson, le 17 juin. - Ludovic Marin - AFP

Il règne au Hellfest une grande solidarité. En témoigne des photos de personnes en fauteuil roulant, hissées au-dessus de la foule pour voir les concerts.

Les métalleux ont beau arborer un look parfois un peu satanique, ils ont le coeur sur la main. En témoignent plusieurs scènes immortalisées ces derniers jours lors du Hellfest 2017, le célèbre festival de musiques extrêmes à Clisson en Loire-Atlantique, et relayées par le Huffington Post.

On y voit des spectateurs en fauteuil roulant hissés par la foule pour leur permettre de mieux voir les concerts. La scène s'est répétée à plusieurs reprises, à en croire les clichés d'amateurs et de professionnels relayées sur les réseaux sociaux.

"Tout le monde est gentil, tout le monde picole à mort"

"Il y a une émotion en plus, une symbiose entre toutes ces personnes qui fait que tout le monde est gentil, tout le monde picole à mort et écoute en paix du métal", affirme à l'AFP Selim, croix pendant sur le torse et pichet de bière à la main.

Le Hellfest se déroule sous un soleil de plomb jusqu'à ce dimanche soir. Pour la deuxième année consécutive, le Hellfest, plus gros festival de musiques extrêmes en France, a écoulé la totalité des 53.000 billets à 200 euros pour les trois jours dès octobre, soit plus d'un mois avant l'annonce de l'affiche avec Aerosmith et 160 groupes.

Sur les scènes, défilent artistes émergents et grands noms du metal et du rock, dont Deep Purple, Aerosmith, Linkin Park, Slayer, les Français de Trust et leur hymne Antisocial, ou encore Prophets of Rage, qui réunit des membres de Rage Against the Machine, Public Enemy et Cypress Hill.

Magali Rangin avec AFP