BFMTV

American Music Awards: Taylor Swift bat un record jusqu'ici détenu par Michael Jackson

Taylor Swift sur la scène des AMAs 2019

Taylor Swift sur la scène des AMAs 2019 - KEVIN WINTER - GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

La popstar américaine a remporté six prix au cours de la cérémonie qui se tenait dimanche soir à Los Angeles. Et en a profité pour régler ses comptes.

Taylor Swift était la star de la soirée, dimanche lors des American Music Awards. La prestigieuse cérémonie, qui récompense chaque année les succès commerciaux dans le monde de la musique, se tenait à Los Angeles. La chanteuse en est repartie avec six nouveaux trophées, dont "Artiste de la décennie" et "Artiste de l'année", face à Drake, Ariana Grande, Halsey et Post Malone. 

L'interprète de Blank Space a ainsi battu un record jusqu'ici détenu par Michael Jackson: elle est désormais l'artiste qui a décroché le plus d'American Music Awards de tous les temps avec 29 récompenses, face aux 24 du roi de la pop. 

"Cette industrie est vraiment bizarre"

"L'année écoulée a été composée de quelques-uns des plus incroyables moments, mais aussi de certaines des choses les plus difficiles à traverser de ma vie, et peu d'entre elles n'ont pas été rendues publiques", a lancé Taylor Swift durant son discours.

"Cette industrie est vraiment bizarre", a-t-elle poursuivi. "Vous avez l'impression que votre cote est soit à la hausse soit à la baisse, et que les gens vous aiment, ou non, ou bien vous vous sentez mal. Mais les gens qui restent à vos côté, vous ne les n'oublierez jamais. Cette année a été intense pour moi. Il y a eu du très bon, et beaucoup de compliqué". 

Ce discours fait écho à la bataille que se livrent la popstar et son ancienne maison de disque. En juin, la société de Scooter Braun, Ithaca Ventures, avait racheté la maison de disques de Taylor Swift, Big Machine, devenant ainsi propriétaire des enregistrements réalisés par la chanteuse pour ses six premiers albums.

En août dernier, l'artiste avait alors déclaré qu'elle comptait réenregistrer les disques en question et ce, dès que son ancien contrat le lui permettrait. La chanteuse avait relancé les hostilités en assurant, le 14 novembre dernier, que son ancien label exerçait un "contrôle tyrannique" sur elle en l'empêchant d'interpréter ses tubes sur la scène des American Music Awards. Des allégations réfutées par Scooter Braun.

Nawal Bonnefoy