BFMTV

Après le départ d'Hedi Slimane, Saint Laurent supprime toutes les photos de son Instagram... sauf une

Le dernier défilé de Saint Laurent Paris lors de la Fashion Week en mars 2016 à Paris

Le dernier défilé de Saint Laurent Paris lors de la Fashion Week en mars 2016 à Paris - Martin Bureau - AFP

La maison de couture parisienne, qui vient de se séparer de son directeur artistique Hedi Slimane, a par la même occasion fait le ménage sur son compte Instagram.

La page Hedi Slimane aura vite été tournée par Saint Laurent Paris. La marque, qui s'est trouvé un nouveau directeur artistique en la personne d'Anthony Vaccarello, en a profité pour effacer toutes les photos de l'ère Slimane sur son compte Instagram. Quelques heures seulement après avoir annoncé l'arrivée du Belge de 33 ans dans ses rangs.

Sur la page YSL, suivie par plus de 389.000 personnes, une seule image a survécu: le portrait en noir et blanc de Vaccarello, qui aura la lourde tâche de porter l'héritage d'un des plus grands noms de la mode, comme l'ont fait avant lui Tom Ford et Stefano Pilati.

Les compteurs à zéro

Cette suppression de masse étonne, et agace plus d'un internaute: la maison de couture exprimerait-elle ici un désir de remettre les compteurs à zéro, d'effacer une période de l'histoire de Saint Laurent Paris?

Peu probable, puisque la collaboration entre la maison et son directeur artistique s'est achevée en bons termes: la PDG d'YSL Francesca Bellettini a salué dans un communiqué "la direction prise ces quatre dernières années" qui a selon elle constitué "un socle formidable sur lequel construire le succès durable de la marque", tandis que François-Henri Pinault, patron du groupe Kering, a salué "un chapitre unique dans l'histoire" de Saint Laurent.

Il est toutefois possible que le but de ce grand ménage de printemps soit d'encourager son nouveau créateur, pour qui succéder à un créateur aussi talentueux et couvert d'éloges que Slimane peut s'avérer être difficile.

https://twitter.com/nawalbonnefoy Nawal Bonnefoy Journaliste people, culture et mode BFMTV