BFMTV

Melissa Gilbert, Laura Ingalls dans La petite maison dans la prairie se lance en politique 

Melissa Gilbert à New York en 2009

Melissa Gilbert à New York en 2009 - Andrew H. Walker / Getty Images North America / AFP

L'interprète de Laura Ingalls dans la série culte des années 1970 a décidé de se tourner vers une carrière politique et ambitionne d'obtenir un siège à la Chambre des représentants.

On l'avait découvert dans la campagne du Minnesota incarnant, petite fille, l'inoubliable Laura Ingalls dans la série La petite maison dans la prairie dans les années 1970. En 2015, c'est désormais la campagne politique qui intéresse davantage la comédienne Melissa Gilbert.

En effet, l'actrice américaine, aujourd'hui âgée de 51 ans, a décidé de se lancer dans la course à la Chambre des représentants où celle-ci espère obtenir un siège. C'est dans le Michigan et sous l'étiquette du parti démocrate que Melissa Gilbert a choisi d'entamer cette nouvelle carrière.

Après avoir annoncé la nouvelle sur Twitter, la comédienne a exposé ses idées sur son site Internet. Elle explique vouloir "rendre meilleure la vie des familles laissées de côté par le système économique actuel". Elle poursuit : "Je crois que la construction d'une nouvelle économie est un travail d'équipe et nous avons besoin de nouvelles voix et de nouveaux visages pour faire ce travail correctement. Rejoignez-nous et ensemble, contruisons une nouvelle économie pour le Michigan !"

Un rival impitoyable et des ennuis avec le fisc américain

A l'instar d'un Ronald Reagan ou d'un Arnold Schwarzenegger, Melissa Gilbert espère bien pouvoir réussir sa reconversion en quittant le monde des paillettes d'Hollywood pour se consacrer à celui plus austère et tout aussi impitoyable de la politique. Le Républicain Mike Bishop, son rival principal et actuel titulaire du siège qu'elle convoite, n'a d'ailleurs pas hésité à la tacler dès l'annonce de sa candidature.

Sur son site Internet, le candidat a ironisé sur les nouvelles ambitions de l'ancienne enfant star : "Melissa Gilbert peut s'offrir un styliste et un collier Louis Vuitton à son chien, mais ne paye pas ses impôts. Ses valeurs hollywoodiennes n'ont rien à voir avec celles de ce district." Ce dernier n'a d'ailleurs pas manqué de rappeler les problèmes financiers que la comédienne rencontre avec le fisc américain. Celle-ci doit en effet lui rembourser la coquette somme de 325.000 euros...