BFMTV

Les fans de George Michael priés de venir récupérer leurs cadeaux

Le chanteur George Michael, disparu le 25 décembre 2016.

Le chanteur George Michael, disparu le 25 décembre 2016. - Miguel Medina - AFP

La famille du défunt chanteur trouve que les hommages des fans sont un peu encombrants et craint de déranger le voisinage.

Le 25 décembre 2016 disparaissait le chanteur britannique George Michael, icône d'une génération avec des tubes comme Careless Whisper ou Wake me up before you go-go.

Depuis, les fans éplorés n'ont cessé de venir déposer des objets divers devant ses résidences de Highgate à Londres et de Goring, dans l'Oxfordshire. Des objets qui commencent à faire désordre et transforment l'endroit en une sorte de mémorial.

La maison de George Michael à Goring, dans l'Oxfordshire.
La maison de George Michael à Goring, dans l'Oxfordshire. © Daniel - Leal-Olivas - AFP

Aussi, la famille de George Michael prie-t-elle les fans de venir reprendre tous ces hommages, en prenant des gants pour ne pas heurter leur sensibilité

"Nous sommes très touchés par tous ces hommages, célébrant la mémoire de Yog (ndlr le diminutif de Yorgos, George en grec), et nous rappelant à quel point nous l'aimions et il nous manque", écrivent-ils ainsi sur le site officiel du chanteur. "Cependant, nous pensons que nous ne pouvons pas demander aux voisins de Highgate et Goring de continuer à accepter la présence de ces mémoriaux, même si nous apprécions vos efforts pour en minimiser l'impact".

Ils demandent ainsi à tous les fans qui ont déposé des hommages de venir les récupérer entre le 1er mai et le week-end-du 26-27 mai, pour que l'endroit retrouve une apparence normale. Assurant que Yog, très discret, n'aurait pas non plus voulu déranger la quiétude de ses voisins.

Ni tombe ni statue

Interrogé par la BBC, une voisine de Goring a pourtant déclaré que les fans sont "très respectueux" et que le lieu est "propre et net". "Je ne vois pas comment empêcher les gens de continuer à venir du monde entier et déposer des choses", ajoute-t-elle.

Sur Twitter, une fan regrette, elle, qu'il n'y ait ni tombe, ni statue, pour permettre aux gens de venir se recueillir, ce qui pourrait assurément les détourner des maisons de leur idole.

M. R.