BFMTV

Le tube de Queen Bohemian Rhapsody fête ses 40 ans

Le leader de Queen, Freddie Mercury, en concert à Paris en septembre 1984

Le leader de Queen, Freddie Mercury, en concert à Paris en septembre 1984 - Jean-Claude Coutausse - AFP

Le morceau culte de Queen, sorti le 31 octobre 1975, n’a pas fini de hanter les ondes du monde entier. Retour sur l’histoire d’un tube intemporel.

Is this the real life? Is this just fantasy… Pour ses 40 ans, Bohemian Rhapsody, du groupe britannique Queen, peut se vanter de ne pas avoir pris une ride. Et cache, derrière la voix puissante de Freddie Mercury, de nombreuses anecdotes qui ont contribué à en faire un mythe.

Le morceau le plus cher de l’histoire de la musique

En plus d’être le morceau le plus cher jamais réalisé, Bohemian Rhapsody est également réputé pour être l’un des plus élaborés de l’industrie du disque. Et les chiffres qui entourent les étapes de sa réalisation impressionnent.

Il aura notamment fallu six semaines et quatre studios différents afin de mener à bien son enregistrement, tandis que 180 pistes mixées les unes aux autres ont été nécessaires pour les voix et les instruments. Quant aux parties opéra du morceau, elles ont à elles seules demandé plus de 70 heures de travail. 

Trop long pour être diffusé à la radio

Lorsqu’elle sort en 1975, la chanson, d’une durée de 5 minutes et 55 secondes, est jugée trop longue et pas assez commerciale. Les producteurs du groupe s’opposent à la sortir en single, persuadés qu’elle fera un flop.

Freddie Mercury, convaincu qu'il s'agit du morceau clé de l'album A Night at the Opera, en fait passer une copie à son ami Kenny Everett, célèbre animateur radio britannique, qui décide d’en diffuser quelques extraits lors de son émission.

  • L’effet est immédiat: les auditeurs adorent et les grandes radios acceptent de jouer le morceau en entier. Le single restera ensuite numéro 1 des ventes durant neuf semaines consécutives.

Des paroles mystérieuses

Les spéculations les plus folles courent sur le message qui se cache derrière les paroles de Bohemian Rhapsody. Un homme qui confesse un meurtre? Un clin d’œil au mythe de Faust et son pacte avec le Diable? Le parolier Tim Rice, lui, a assuré au DailyMail que Freddie Mercury y fait son coming-out.

Interrogé lors de la sortie du single, le chanteur avait tout simplement déclaré: "C’est une de ces chansons qui véhiculent un sentiment de fantastique. Je crois que les gens devraient simplement l’écouter, y penser, puis se faire leur propre idée sur ce que ça leur raconte". Un mythe qui n'a pas fini de fasciner.

https://twitter.com/nawalbonnefoy Nawal Bonnefoy Journaliste people, culture et mode BFMTV