BFMTV

Le Prince de Bel-Air, Sex and the city, The Apprentice... Quand Donald Trump était le roi de la télévision

Donald Trump avait donné la réplique à Will Smith dans "Le Prince de Bel-Air"

Donald Trump avait donné la réplique à Will Smith dans "Le Prince de Bel-Air" - NBC

Donald Trump est devenu le 45ème président des Etats-Unis. Mais avant de rêver à la Maison-Blanche (et d'y accéder), l'homme d'affaire et milliardaire américain s'était régulièrement invité sur les tournages pour jouer son propre rôle, aussi bien à la télévision qu'au cinéma. Sa popularité est d'abord née sur les écrans.

Les stars américaines ont du mal à cacher leurs déceptions et leurs colères depuis l'annonce des résultats de l'élection présidentielle américaine qui voit Donald Trump devenir le nouveau président des Etats-Unis. Et si l'excentrique milliardaire de 70 ans est loin de faire l'unanimité à Hollywood, il fut un temps où il n'hésitait pourtant pas à donner la réplique aux plus grands acteurs dans des séries ou des films.

Celui que les Simpsons avaient déjà imaginé dans le bureau ovale de la Maison-Blanche et qui était devenu la star de sa propre téléréalité The Apprentice, a multiplié les caméos et autres apparitions sur tous les écrans depuis 25 ans. De son improbable carrière "d'acteur" à ses années téléréalité, retour sur la carrière télé (et ciné) du nouveau président des Etats-Unis.

De Maman, j'ai encore raté l'avion à Zoolander

Dans les années 1990, après avoir fait ses premières armes dans la série The Jeffersons et le film Ghosts Can't Do It, Donald Trump fait un passage court, mais remarqué, dans l'une des comédies américaines les plus populaires de l'année 1992: Maman, j'ai raté encore l'avion. Le temps d'une scène au Plaza Hotel de New York (dont il était propriétaire), il croise le jeune Kevin McCallister (incarné par Macaulay Culkin) et n'a pour mission que de lui indiquer le chemin pour se rendre à la réception. Il y joue son propre rôle dans un caméo qui sera le premier d'une longue série.

Après avoir interprété un (vrai) rôle de composition pour Les Chenapans en 1994, Donald Trump renoue avec les caméos en apparaissant dans Eddie, puis L'associé, deux films portés par l'actrice Whoopi Goldberg. Délaissant quelques temps le cinéma, le nouveau président américain s'invite alors sur les plateaux télé des séries cultes des années 1990. 

Son face-à-face avec Hugh Grant

Donald Trump donne notamment la réplique à Will Smith le temps d'un épisode dans la sitcom Le Prince de Bel-Air en 1996. Sa venue dans la maison Banks avec sa femme de l'époque Marla Maples provoquera d'ailleurs l'évanouissement du personnage de Carlton, pour qui Trump est un idole. 

Les années suivantes, Donald Trump continue son marathon des séries en participant à Une nounou d'enfer, Spin City, Sex and the City, Sabrina, l'apprentie sorcière ou encore The Job. A chaque fois, le businessman y joue son propre rôle. Son statut d'homme de pouvoir et son argent sont souvent mis en avant lors de chacun de ses passages.

Plus rare par la suite, le milliardaire offrira toutefois deux nouveaux caméos au cinéma, un dans Zoolander de Ben Stiller avec Melania Knauss en 2001, puis dans la comédie romantique L'amour sans préavis en 2002 où il n'hésitera pas à donner ses conseils sentimentaux à Hugh Grant lors d'une improbable séquence.

Trump, star de téléréalité

Depuis le début des années, Donald Trump a limité ce genre d'apparitions, plus occupé notamment pas son émission de téléréalité The Apprentice sur NBC. Dans ce programme, suivi par plus de 20 millions de téléspectateurs, il faisait passer une série d'entretiens d'embauche à plusieurs candidats avant de les éliminer un par an, avec cynisme, de son impitoyable réplique "You're fired" ("Vous êtes virés", NDLR).

L'émission est devenue culte outre-Atlantique. Et le magnat de l'immobilier, organisateur du concours Miss Univers de 1996 à 2015 et féru de catch, est devenu une véritable star de la télé grâce à l'émission. Au point de proposer dès 2008 une nouvelle version avec des célébrités comme Joan Rivers, Cyndi Lauper, Khloé Kardashian ou Dennis Roadman. Mais dans le coeur des célébrités, Donald Trump, désormais installé dans son fauteuil président des Etats-Unis, est pourtant loin de faire l'unanimité.

Fabien Morin