BFMTV

Joy Division: la tombe de Ian Curtis vandalisée

Ian Curtis, leader de Joy Division

Ian Curtis, leader de Joy Division - Capture d'écran Youtube

La pierre supérieure du mémorial a été dérobée. La tombe de l'ex-chanteur de Joy Division avait déjà été vandalisée en 2008.

La tombe de Ian Curtis, ex-leader du groupe Joy Division, a été vandalisée. La nouvelle a été rapportée sur Twitter par un compte fan, Joy Division Central, photos à l'appui.

"La pierre supérieure du mémorial de Ian Curtis a été retirée, à l'insu du cimetière", est-il indiqué.

Ce n'est pas la première fois que la tombe du chanteur britannique, située dans la petite ville de Macclesfield en Angleterre, est la cible de vandalisme, rappelle Joy Division Central. En 2008, c'est la pierre commémorative, située à l'avant du mémorial et gravée du nom de l'artiste et du tube Love Will Tear Us Apart, qui avait été dérobée. Remplacée dans la foulée et solidement cimentée, il semblerait que les malfaiteurs aient essayé, en vain, de l'emporter elle aussi.

Ian Curtis, qui souffrait de dépression et d'épilepsie, s'est donné la mort en 1980 à l'âge de 23 ans, en pleine ascension de son groupe de cold wave Joy Division. L'album mythique Unknow Pleasures a été réédité le 14 juin dernier pour le 40e anniversaire de sa sortie.

Nawal Bonnefoy