BFMTV

Jean-Marie Bigard craque en évoquant l'assassin de son père

Jean-Marie Bigard en 2014.

Jean-Marie Bigard en 2014. - Joël Saget - AFP

Revenant sur les grands drames qui ont émaillé sa vie, l'humoriste a notamment expliqué pourquoi il avait pardonné au meurtrier de son père.

C'était samedi, sur Europe 1. Jean-Marie Bigard a accepté d'évoquer au micro d'Isabelle Morizet, les terribles épreuves qui ont jalonné sa vie. "Une mère adorée emportée par le cancer quand vous aviez 20 ans, un père assassiné sauvagement de plusieurs coups de couteau et achevé d'un coup de carabine dans la nuque par un bûcheron des Ardennes, votre meilleur ami mort d'une crise cardiaque et votre maison réduite à un tas de cendre", a ainsi égrené l'animatrice.

"Le plus simple c'est de pardonner"

"Si on peu propose un obstacle, c'est que je suis digne de le franchir", a confié l'humoriste, expliquant qu'il était "un croyant invétéré". "Plus l'obstacle est difficile, plus je me dis, 'c'est à moi ça. On me propose d'escalader cette montagne'".

"Le plus simple c'est de pardonner et le plus dur, c'est de conserver de la rancoeur, a-t-il poursuivi des sanglots dans la voix en évoquant l'assassin de son père. J'ai un maître indien que je lis et que je relis et qui dit cette métaphore extraordinaire: 'Ne ramassez pas les cailloux qui vous ont fait tomber parce que votre sac va devenir trop lourd et vous ne pourrez plus avancer'".

Jean-Maris Bigard est actuellement en tournée avec son dixième spectacle intitulé Nous les femmes. En août dernier, il a été victime d'un malaise cardiaque, mais assure, philosophe que "Ce ne sont ni les plus grands, ni les plus forts qui gagnent, ce sont ceux qui ne s’arrêtent jamais."

M. R.