BFMTV

Jean-François Piège: le maintien de la fermeture des restaurants "est un peu la douche froide"

Le chef était ce mercredi l'invité de Première édition sur BFMTV, au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron pour alléger le confinement.

Invité ce mercredi sur BFMTV au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron pour alléger le confinement, le chef Jean-François Piège estime que le maintien de la fermeture des restaurants "est un peu la douche froide":

"Même si on s'y attendait, on ne peut pas nous fermer administrativement, nous déposséder de notre liberté d'entreprendre et nous laisser, nous chefs d'entreprise, assumer toute la responsabilité qui va avec", martèle-t-il.

Pour Jean-François Piège, le soutien au milieu de l'hôtellerie doit être "très précis": "Il y a quelque chose qui ne marche plus aujourd'hui", estime-t-il. "On entend qu'on va nous indemniser. Aujourd'hui, mes entreprises ne sont pas éligibles au fond de solidarité, parce que sur les restaurants, on a perdu que 42% du chiffre d'affaires, et pas 50."

"On n'a pas de soutien aujourd'hui"

"La situation devient grave", ajoute Jean-François Piège. "On fait du click & collect, mais ça ne représente que 10% du chiffre d'affaires d'avant. Il faut qu'il y ait une prise de conscience claire par l'Etat. On n'a pas de soutien aujourd'hui. On n'a pas le soutien au niveau qu'il doit être."

Le président Emmanuel Macron a fixé l'horizon d'une réouverture des restaurants au 20 janvier, leur faisant rater l'importante période des fêtes d'une année 2020 catastrophique jusqu'au bout, tandis que les bars restent dans le flou. "Si le nombre de contaminations demeure en dessous de 5.000 cas par jour, (...) les restaurants pourront rouvrir", a souligné le chef de l'Etat au cours d'une allocution télévisée.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV