BFMTV

"Je continuerai à me battre": Demi Lovato sort du silence après son overdose

Demi Lovato le 25 avril 2017 à New York - Dimitrios Kambouris

Demi Lovato le 25 avril 2017 à New York - Dimitrios Kambouris - Getty Images North America - AFP

La chanteuse de 25 ans a été hospitalisée en urgence après avoir fait une overdose, le 24 juillet dernier à Los Angeles.

"J’ai aujourd’hui besoin de temps." Deux semaines après son overdose, la chanteuse Demi Lovato s’exprime pour la première fois. "Je veux remercier Dieu de m’avoir gardée en vie et en bonne santé", a-t-elle expliqué dans un message posté sur Instagram.

Le 24 juillet dernier, elle avait été retrouvée inconsciente à son domicile. Transférée à l'hôpital après avoir consommé de l'héroïne, elle s'est reposée pendant deux semaines au Centre médical Cedars-Sinai de Los Angeles.

Avant sa sortie, ses proches lui avaient posé un ultimatum: entrer en cure en désintoxication ou les voir lui tourner le dos. Demi Lovato explique vouloir désormais guérir de son addiction.

"J'ai aujourd'hui besoin de temps pour me concentrer sur ma sobriété et ma guérison", a écrit la chanteuse à ses 70 millions d'abonnés Instagram.

Des milliers de fans, mais aussi nombre de personnalités, ont tenu à assurer la jeune femme de leur soutien. "Ce qui lui arrive me brise le cœur", a tweeté la célèbre présentatrice Ellen DeGeneres, tandis que le chanteur de country Brad Paisley, qui a collaboré avec Demi Lovato, a dit prier pour elle. "L'addiction est une maladie terrifiante. Personne n'est plus honnête ou courageux que cette femme", a-t-il dit.

Chacun dans un message, Jennifer Lopez et Luis Fonsi, interprète du tube Despacito, lui envoient "de l’amour". De son côté, le rappeur Macklemore lui assure d’être "toujours là" pour elle, "à tout moment". Lady Gaga a posté un long message de soutien, dans le quelle elle se réjouit que la jeune chanteuse soit "en vie".

Après l'hospitalisation, la cure de désintoxication

Autant de soutiens voulant du bien à la jeune femme, ce qui ne serait pas le cas de tout le monde. A en croire les informations de TMZ, les proches de Demi Lovato veulent s'assurer de la guérison de la jeune femme, qui passerait par le fait d'éloigner certains de ses amis, considérés comme nocifs.

Il y aurait dans l'entourage de la jeune femme plusieurs personnes s'étant rapprochées d'elle par intérêt, explique un ami de la chanteuse au tabloïd américain, notamment des organisateurs de soirées et des toxicomanes.

La même source ajoute que Demi Lovato a changé de numéro de téléphone. Il lui a été vivement conseillé de le communiquer uniquement aux personnes de confiance. Son entourage lui avait par ailleurs vivement encouragé à aller en cure de désintoxication dès sa sortie de l'hôpital, ce que la jeune femme a accepté.

"Je continuerai à me battre"

À 25 ans, la chanteuse pop et actrice américaine combat ses démons depuis de nombreuses années. Propulsée aux yeux du monde dès son enfance par Disney Channel, elle lutte depuis contre l'addiction, la dépression et les troubles du comportement alimentaire.

Si elle avait déjà été suivie dans un centre de désintoxication en 2012, elle avouait récemment dans une chanson, Sober, avoir replongé dans la drogue. "J’ai toujours été transparente quant à mon parcours avec mes addictions", souligne Demi Lovato dans son message sur Instagram. Et de le conclure: "Je continuerai à me battre."

Lucie Valais avec AFP