BFMTV

Des enfants imaginent la dernière créature de J.K. Rowling, le "Ickabog"

Le "Ickabog", créature imaginée par J.K. Rowling dans son nouveau roman jeunesse, mis en ligne gratuitement.

Le "Ickabog", créature imaginée par J.K. Rowling dans son nouveau roman jeunesse, mis en ligne gratuitement. - Twitter

Le nouveau conte de J.K. Rowling a déjà trouvé son public. Sur Twitter, les enfants rivalisent d'imagination pour dessiner le Ickabog, personnage fantastique qui donne son nom à l'histoire.

Il y a Finlay, Sadie, et puis Leila. Sienna, Zedagim et Naoise. Dans le monde entier, des enfants, inspirés par la nouvelle histoire de J.K. Rowling, The Ickabog (pour l'instant non traduit en français), livrent leur version de la créature. Un concours accompagne en effet le lancement du livre. Les dessins des 34 lauréats - un par chapitre - verront leur dessin servir d'illustration lorsque le livre sera édité.

C'est donc un véritable festival de Ickabog qui agite Twitter depuis que la maman de Harry Potter a mis en ligne les premiers chapitres, le 26 mai dernier. L'auteure répond même à certains, s'émerveillant de leur créativité pour représenter sa créature.

Distraire les "enfants confinés"

"Oh, mon coeur fond littéralement devant ce monstre! "Il a l'air effrayant mais il est amical et aime vivre seul - un heureux Ickabog introverti! Quel joli dessin", a-t-elle ainsi écrit ce vendredi, en réponse à l'envoi d'un dessin représentant la bestiole - 3 yeux, 6 sourcils et 8 bras. 

Les internautes sont évidemment ravis que l'auteure réponde et retweete les dessins.

Le Ickabog - la créature n'a pas encore de nom "français" - est un roman écrit il y a plus de dix ans, et qu'elle lisait à ses enfants le soir, et mis gratuitement en ligne, sous forme de feuilleton, pour distraire les "enfants confinés". Elle vient de mettre en ligne ce vendredi les 9e et 10e chapitres de son histoire, qui devrait être traduite prochainement.

"Ecrit pour être lu à haute voix"

Jusqu'au vendredi 10 juin, les 34 chapitres de The Ickabog, du nom du personnage fantasmatique au coeur de ce conte, sont égrenés chaque jour sur un site web dédié. Il traite des "thèmes intemporels" que sont "la vérité et l'abus de pouvoir", selon son auteure. 

"Ecrit pour être lu à haute voix, The Ickabog est un conte de fée qui se déroule dans un pays imaginaire et qui n'a rien à voir avec le reste du travail" de J.K. Rowling, indiquait le communiqué accompagnant le lancement, précisant qu'il est destiné aux "enfants de 7 à 9 ans mais peut être apprécié de toute la famille".

Magali Rangin