BFMTV

Depardieu en Belgique : les habitants du village amusés

Depardieu a eu plusieurs déboires à Paris avec son scooter.

Depardieu a eu plusieurs déboires à Paris avec son scooter. - -

Un citoyen de plus a choisi d’élire domicile en Belgique. Il s’agit de Gérard Depardieu. L’un des acteurs les mieux payés du cinéma français résidera désormais à Néchin.

Gérard Depardieu, un des acteurs les mieux payés du cinéma hexagonal et qui a récemment cumulé les frasques, est désormais domicilié en Belgique. Il a établi sa résidence dans un village proche de la frontière française connu pour abriter de riches expatriés.

Néchin, son cadre "champêtre et bucolique"

L'acteur âgé de 63 ans réside à Néchin, a ainsi confié le bourgmestre (maire) d'Estaimpuis, Daniel Senesael, aux sites internet de la RTBF et de RTL. Le village de Néchin se trouve dans la commune d'Estaimpuis. "Il aime notre entité, son caractère rural, champêtre et bucolique", a-t-il ajouté, selon des propos rapportés par le site RTL.be, tout en déclarant que les rumeurs faisant état d'une motivation fiscale étaient "vraies aussi".

Echapper au fisc français

"Depardieu voulait trouver une résidence en Belgique pour échapper à la fiscalité française mais il aurait aussi bien pu s'installer à Bruxelles. Il a voulu quitter Paris, la ville, ses côtés parfois bruyants et trouver un peu de quiétude, de paix et de sérénité", a ajouté le maire au micro de la RTBF.

Le village de Néchin, qui compte 27% de Français, est distant de seulement un kilomètre de Roubaix (France), et de riches Français y sont installés. Des membres de la famille Mulliez, qui contrôle le groupe de distribution Auchan, y sont domiciliés.

Parallèle avec l'affaire Arnault

Début novembre, des informations de presse avaient circulé affirmant que l'acteur avait acheté un bien immobilier à Néchin, sans être confirmées.

La presse avait alors immédiatement fait le rapprochement avec l'affaire du milliardaire français Bernard Arnault, qui avait déclenché en septembre un tollé en Belgique, mais surtout en France, en demandant à devenir belge. Les experts avaient estimé que le patron de l'empire du luxe LVMH avait fait cette démarche pour des raisons politico-fiscales, ce qu'il avait nié.

Mélanie Vecchio et Emmanuelle Gueus et AFP