BFMTV

Tir mortel d'Alec Baldwin: le tournage chaotique de "Rust" émaillé par plusieurs incidents

Un panneau indique la direction du tournage du film "Rust", où Alec Baldwin a actionné jeudi une arme à feu servant d'accessoire, tuant la directrice de la photographie du film et blessant son réalisateur

Un panneau indique la direction du tournage du film "Rust", où Alec Baldwin a actionné jeudi une arme à feu servant d'accessoire, tuant la directrice de la photographie du film et blessant son réalisateur - Sam Wasson - Getty Images North America via AFP

Plusieurs membres de l'équipe avaient quitté le tournage, dénonçant de mauvaises conditions de travail, ainsi que des négligences quant à l'utilisation des armes à feu sur le plateau.

Le tir mortel (et a priori accidentel) d'Alec Baldwin sur le tournage du film Rust, point culminant d'une mise en production compliquée et dangereuse? Jeudi, l'acteur américain a tué par balle la directrice de la photographie Halyna Hutchins, et blessé le réalisateur Joel Souza - une enquête est en cours. Ce drame, qui s'est déroulé dans l'Etat américain du Nouveau-Mexique, succède à ce que Variety décrit comme "un tournage à petit budget qui était déjà chaotique avant l’accident mortel".

Les prises de vue de Rust ont démarré le 6 octobre dernier au ranch Bonanza Creek près de Santa Fe. Le site spécialité rapporte que dans la journée de jeudi, quelques heures avant l'incident, plusieurs membres de l'équipe de tournage ont décidé de quitté le plateau en guise de contestation, "parce qu’ils estimaient que les producteurs - dont fait partie Alec Baldwin - ne respectaient pas les consignes en matière de sécurité".

Deux coups de feu accidentels le samedi précédent

Parmi les principales inquiétudes des employés, le non-respect des protocoles relatifs à la pandémie de Covid-19, mais aussi des négligences quant aux procédures de sécurité liées à l'utilisation des armes à feu (telle que leur inspection).

Trois membres de l'équipe de tournage ont d'ailleurs assuré au Los Angeles Times, échanges de SMS à l'appui, que deux autres coups de feu accidentels avaient eu lieu le samedi précédent. Ceux-ci avaient été déclenchés par erreur par la doublure d'Alec Baldwin, à qui l'on avait indiqué que l'arme n'était pas chargée.

"Il aurait dû y avoir une enquête sur ce qui s’est passé", a confié l'un d'eux. "Il n’y a pas eu de réunions sur la sécurité. Rien ne nous garantissait que cela ne se reproduirait plus. Tout ce qu’ils voulaient, c’était aller vite, vite, vite."

L'ambiance était aussi tendue en raison de coupes budgétaires: la production aurait notamment refusé de payer des chambres d’hôtel à Santa Fe, contraignant certains membres de l'équipe à loger Albuquerque, à une heure de route du ranch où se tient le tournage. Le nombre d'heures de travail n'était pas non plus respecté, épuisant les équipes. Les salaires tardaient également à être versés.

Baldwin, "dévasté"

Après le départ d'une demi-douzaine de membres de l'équipe, tous membres de L’Alliance internationale des employés de scène, de théâtre et de cinéma selon le New York Post, les producteurs les ont remplacés dans la foulée par "des employés de Santa Fe non syndiqués pour continuer à tourner".

Vendredi, Alec Baldwin s'est dit "dévasté". "Les mots me manquent pour exprimer ma stupeur et ma tristesse après l'accident tragique qui a tué Halyna Hutchins, une épouse, une mère et une collègue profondément admirée", a écrit l'acteur sur Twitter, avant d'assurer "coopérer pleinement avec l'enquête de la police".

Nawal Bonnefoy