BFMTV

Mort de Carrie Fisher: comment sa tenue d'esclave dans Star Wars a marqué les mémoires

Le fameux bikini doré de Princesse Leïa

Le fameux bikini doré de Princesse Leïa - Rue des Archives

Le casque de Dark Vador, le sabre laser des Jedi... et le bikini doré de princesse Leïa: autant d'éléments des costumes de Star Wars devenus des objets de culte.

Cette scène est culte. Dans Le retour du Jedi, dernier volet de la saga Star Wars, Carrie Fisher s'affiche dans une tenue alors inédite dans l'univers imaginée par George Lucas: un maillot de bain doré laissant entrevoir la poitrine de la princesse Leïa. 

Celle que les amateurs de La Guerre des Etoiles avaient découvert dans des tenues blanches immaculées ou encore dans des treillis militaires - rébellion oblige -, est, cette fois donc, uniquement vêtue d'un bikini métallique. Leïa est alors captive de l'étonnant et intraitable Jabba le Hutt, attachée à une chaîne, attendant lascivement que son frère de Jedi vienne la secourir. Dans le livre dédié à la saga, Dans les coulisses de Star Wars (Editions Huginn & Muninn), Brandon Alinger, spécialiste des costumes de Star Wars, y confie que George Lucas n’avait "aucune objection à ce que le premier rôle féminin endosse cette tenue de danseuse, mais il ne savait pas comment l'actrice réagirait".

Image extraite du "Retour du Jedi"
Image extraite du "Retour du Jedi" © Lucas Fiilm

Bien, visiblement. Sauf que Carrie Fisher n'a pourtant jamais apprécié le costume. Pour elle, il représente «ce que les mannequins portent en arrivant au septième cercle de l'enfer». Fabriqué en caoutchouc doré et en métal, ce costume emblématique de la saga a littéralement été moulé sur elle. Pour cela, en 1983, l'actrice avait alors perdu près de quinze kilos. 

96.000 dollars

Dans un entretien au magazine Rolling Stone, elle savait pourtant qu’elle était devenue bon gré mal gré un fantasme: «Dans Le Retour du Jedi, le personnage de Leïa devient plus féminin, plus attentionné, plus affectueux. Mais n'oublions pas que ce genre de film sont des fantasmes pour mecs. Donc, l'autre façon de «féminiser» le personnage était de la déshabiller ».

Un avis que goûte peu les mères de familles des jeunes cinéphiles d’alors, qui ne se font, alors, pas prier pour porter plainte. Des réactions qui semblent aujourd’hui venir d’il y a fort fort longtemps d’une galaxie très très lointaine : en octobre 2015, ce fameux bikini a été vendu pour 96.000 dollars (92.000 euros) lors d’une vente aux enchères, à Los Angeles. Et, signe des temps, il a aussi une page Wikipédia dédiée. C’est aussi cela qu’on appelle la Force.

Xavier Allain