BFMTV

Luc Besson tient à tourner Valerian en France

Luc Besson

Luc Besson - Vasily Maximov - AFP

Le cinéaste français aurait pour objectif de tourner Valerian - son prochain blockbuster - en France et tente de trouver des aides financières françaises afin de le financer.

170 millions d'euros. C'est le budget annoncé pour le prochain film de Luc Besson. Le réalisateur et producteur français prépare actuellement le tournage de son prochain film: Valerian, l'adaptation de la BD Valérian et Laureline de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières. Mais fautes d'aides financières françaises, le cinéaste pourrait bien quitter le pays pour tourner le blockbuster de science-fiction.

Porté par le mannequin Cara Delevingne et l'acteur Dane DeHann, et tourné en langue anglaise, le film ne pourrait pas - comme le précise Le Parisien - bénéficier de certaines aides du CNC (Centre national du cinéma), ni du crédit d'impôt réservé aux productions étrangères tournées en France.

"Luc Besson veut tourner en France"

Un sujet délicat qui a justifié un rendez-vous entre Luc Besson, Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat au Numérique, et Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, afin de convaincre le cinéaste de tourner en France. Il faut dire que le tournage de la superproduction dans l'Hexagone garantirait de nombreux emplois pour les techniciens, comme pour les intermittents du spectacle. 

De son côté, le système hongrois présente de nombreux avantages pour le cinéaste, comme un abattement fiscal de près de 15 millions d'euros. "Luc Besson veut tourner ici malgré les surcoûts salariaux (30% plus élevés qu'en Hongrie, ndlr). Mais il a beau être français, s'il y a une différence de 10 millions d'euros au final, ça ne sera pas possible", a précisé Bruno Le Roux à nos confrères. 

De la difficulté de tourner des films à gros budget en France

Mais contrairement à ce qui a été écrit dans Le Parisien, il semblerait que Luc Besson n'a jamais menacé de tourner ailleurs qu'en France, bien au contraire. Le réalisateur et son équipe espèrent sincèrement sensibiliser les pouvoirs publics aux difficultés de monter des films à gros budgets dans l'Hexagone. Une mise au point à laquelle tient Régis Lefèbvre, directeur de la communication d'Europacorp, comme le rapporte Le Figaro.

Le blockbuster Valerian devrait, quant à lui, sortir sur grand écran au cours de l'été 2017.