BFMTV

Harry Potter et l'enfant maudit: la pièce va s'exporter mondialement

"J'aimerais vraiment que cette pièce aille plus loin et que le maximum de fans d'Harry Potter puissent la voir", a confié l'auteure multimillionnaire de la saga.

"J'aimerais vraiment que cette pièce aille plus loin et que le maximum de fans d'Harry Potter puissent la voir", a confié l'auteure multimillionnaire de la saga. - Daniel Leal-Olivas / AFP

Alors que la première mondiale de la pièce de théâtre a eu lieu hier à Londres, J.K. Rowling l'auteur de la saga, envisage déjà de l'exporter aux quatre coins de la planète. Un passage en France, s'il n'a pas été annoncé, est plus qu'envisageable

La pièce de théâtre Harry Potter et l'enfant maudit a été jouée pour la première fois samedi après-midi, dans une salle du West End, à Londres. Parmi la foule de spectateurs venus accueillir chaleureusement la pièce, attendue depuis des semaines, J.K. Rowling. Interrogée par The Guardian sur le tapis rouge, l'auteure multimillionnaire en a profité pour évoquer le futur de la nouvelle œuvre issue de sa saga. 

"J'aimerais vraiment que cette pièce aille plus loin et que le maximum de fans d'Harry Potter puissent la voir", a-t-elle confié. 

La productrice de l'adaptation, Sonia Friedman, a abondé dans ce sens, affirmant que "de nombreux pays" pourraient avoir l'opportunité de voir Harry Potter et l'enfant maudit dans les prochaines années. Elle note toutefois que "la pièce est très longue et donc, impossible à adapter en une nuit".

"Mais si tout se passe comme prévu, nous y arriverons", conclut-elle. 

Dans la pièce, dont l'action se situe 19 ans après la fin du dernier livre, Harry Potter, désormais employé ministère de la Magie, s'apprête à envoyer son plus jeune fils, Albus Severus, à Poudlard, l'école des sorciers. 

C.R.