BFMTV

Berlinale: l'ours d'or à "Taxi", de l'Iranien Jafar Panahi

Le cinéaste Jafar Panahi, sous le coup d'une interdiction de voyager à l'étranger, n'a pas pu venir recevoir son prix à Berlin.

Le cinéaste Jafar Panahi, sous le coup d'une interdiction de voyager à l'étranger, n'a pas pu venir recevoir son prix à Berlin. - Tobias Schwarz - AFP

L'ours d'or du meilleur film de la 65e Berlinale a été décerné samedi à Taxi, du cinéaste iranien dissident Jafar Panahi.

Le jury du 65e festival du film de Berlin a dévoilé son palmarès samedi soir. Et le grand vainqueur est Jafar Panahi pour son film Taxi. Le cinéaste iranien dissident est sous le coup d'une interdiction de travailler dans son pays et de voyager à l'étranger. Il n'a donc pas pu se rendre à Berlin pour recevoir son prix.

"Une letttre d'amour au cinéma"

Sa chronique de la société iranienne, à travers les déambulations d'un chauffeur de taxi, a été très applaudie dans un festival réputé sensible au sujets politiques. "Les contraintes obligent souvent les conteurs à faire du meilleur travail mais ces limites peuvent parfois être si oppressantes qu'elles détruisent un projet ou abîment l'âme de l'artiste", a déclaré le président du jury de la Berlinale, le réalisateur américain Darren Aronofsky.

"Plutôt que de laisser détruire son esprit et d'abandonner, plutôt que de se laisser envahir par la colère et la frustration, Jafar Panahi a écrit une lettre d'amour au cinéma", a-t-il ajouté, estimant que son film était "rempli de l'amour qu'il porte à son art, à sa communauté, à son pays et à son public".

Rampling et Courtenay distingués

Le jury a également tenu à décerner deux Ours d'argent du meilleur réalisateur: l'un est allé au Roumain Radu Jude pour Aferim, road movie historique en noir et blanc dans l'Europe de l'Est de 1835, et l'autre à la Polonaise Malgorzata Szumowska pour Body, qui met en scène un médecin légiste et sa fille anorexique dans une réflexion sur le corps et la relation qui l'unit à l'esprit.

Les Ours d'argent saluant les meilleurs interprètes féminin et masculin sont venus récompenser les performances des deux acteurs britanniques de 45 years, Charlotte Rampling et Tom Courtenay. Ils y incarnent Kate et Geoff, couple vieillissant qui s'apprête à célébrer son 45e anniversaire de mariage, lorsque un évènement vient faire vaciller les certitudes.

Un grand Prix du Jury est allé au réalisateur chilien Pablo Larrain pour son film El Club, plongée dans les traumatismes du Chili à travers l'étude d'une communauté religieuse déstabilisée par un scandale.

A. K. avec AFP