BFMTV

Bel accueil pour "PD", court-métrage contre l'homophobie mis en ligne sur YouTube

Le court-métrage "PD"

Le court-métrage "PD" - Les Faquins / Youtube

Sur Youtube, où il a été mis en ligne le 27 décembre dernier, ce court-métrage signé Olivier Lallart enregistre plus de 1,6 million de vues.

Mis en ligne le 27 décembre dernier sur Youtube, le court-métrage PD fait un carton. Cette oeuvre contre l'homophobie, réalisée par Olivier Lallart et d'une durée d'environ 35 minutes, a enregistré à cette heure plus de 1,6 million de vues.

L'histoire est celle de Thomas, un lycéen de dix-sept ans. "Il se découvre une attirance pour Esteban, un autre garçon de son lycée. La rumeur de l'homosexualité de Thomas va vite se répandre, et il va commencer à subir le regard des autres", raconte le synopsis.

Une insulte "à la mode"

Interviewé par Têtu sur ce projet, le réalisateur a expliqué en avoir eu l'idée "en [se] baladant dans les cours de récrés".

"J'entendais très souvent le mot 'PD' lâché comme ça, l'air de rien", a-t-il confié. "Quand j'étais au collège, on disait plutôt 'bâtard' ou 'connard'. Mais là, 'PD' semblait être l'insulte à la mode. Et ça m'a fait tilter. Si j'avais déjà eu conscience d'être homo au collège et que j'avais entendu ce mot, comment je l'aurais pris? Ça a été, en gros, les deux points de départ de mon film."

Ce court-métrage a été diffusé à l'Assemblée nationale, et a décroché quatre prix, rappelle le site des Inrocks. Parmi eux, le prix des lycéens au festival P'tit Clap et le prix du public au festival "Des images aux mots". Mais son succès ne se limite pas à l'Hexagone.

"Une semaine avant de sortir le film, on s'est dit 'tiens, et si on faisait des sous-titres en russe'. Et en fait, le jour de la sortie, on a vu que la Russie était le deuxième pays où le film était le plus regardé alors qu'on connaît pourtant la position de ce pays sur les questions LGBTQ+. J'étais assez halluciné", a raconté Olivier Lallart à Têtu.

Nawal Bonnefoy