BFMTV

Autant en emporte le vent: la projection prévue en juin au Grand Rex annulée

Le Grand Rex

Le Grand Rex - Philippe Lopez - AFP

Alors que ce classique de 1939 est pointé du doigt pour présenter une version édulcorée de l'esclavage, la salle parisienne annonce qu'elle ne le diffusera pas à la fin du mois.

La polémique se poursuit-elle en France? Autant en emporte le vent, pointé du doigt pour sa réécriture de l'esclavage aux États-Unis, ne sera finalement pas diffusé par Le Grand Rex. Le cinéma parisien annonce ce vendredi que la projection de ce classique de 1939, prévue le 23 juin, n'aura pas lieu.

"La Warner Bros. nous indique qu'elle souhaite annuler la projection de Autant en emporte le vent. Merci de votre compréhension", peut-on lire sur le compte Twitter officiel de l'établissement.

Les raisons de cette annulation ne sont pas précisées, mais elles font suite à une décision similaire d'HBO Max. Il y a quelques jours, la plateforme de streaming américaine a annoncé que le film de Victor Fleming serait temporairement retiré de son catalogue, le temps d'ajouter une contextualisation pour resituer l'oeuvre dans son époque. 

Restitution historique ambiguë

Car Autant en emporte le vent, qui raconte le destin d'une jeune femme blanche du sud des Etats-Unis sur fond de guerre de Sécession, est considéré par de nombreux universitaires comme l'instrument le plus ambitieux et efficace du révisionnisme sudiste, en présentant une vision très édulcorée de l'esclavage.

Ces reproches, qui existent depuis sa sortie, ont été ravivés par le climat protestataire qui agite actuellement les États-Unis. Depuis la mort, fin mai, de l'Afro-américain George Floyd aux mains de la police, les manifestations se multiplient à travers le pays pour dénoncer le racisme ambiant et les violences policières à l'encontre le communauté noire. 

Pour sa réouverture le 22 juin, Le Grand Rex s'apprête à diffuser de nombreux classiques du cinéma, afin d'encourager le public à retrouver les salles obscures après le confinement. Une semaine de rétrospective de Steven Spielberg est prévue, ainsi que des projections des Évadés, de Blade Runner ou encore de la saga Le Seigneur des Anneaux

Benjamin Pierret