BFMTV

Charles Aznavour sur les migrants: "Il faut aider les gens"

Charles Aznavour sur BFMTV

Charles Aznavour sur BFMTV - Capture d'écran BFMTV

Après 4 ans d’absence, le chanteur français retrouve la scène parisienne et se produira du 15 au 27 septembre au Palais des Sports. Il s’est confié au sujet de son retour, mais aussi sur la question des réfugiés lors d’une interview sur BFMTV.

Avec 1.200 chansons et 100 millions d’albums vendus à son actif, Charles Aznavour n’a plus rien à prouver et pourtant, il a décidé de monter une nouvelle fois sur scène pour une série de concerts parisiens.

A 91 ans, l’artiste admet avoir de plus en plus de mal à mémoriser ses textes, mais peut compter sur l’aide d’un prompteur, comme il l’a confié mardi sur BFMTV

Pour tenir le coup, l’interprète de La bohème assure de pas avoir de secret. "Il faut être têtu pour les choses importantes, pour dire ‘je vais le faire, je vais le réussir’. J’ai réussi tout ce que voulais réussir" ajoute-t-il, lui qui est arrivé en France sans savoir parler le français ni l’écrire.

"Il faut aider les gens"

Son inspiration, Charles Aznavour la puise "partout". Aussi bien dans des sujets de société actuels que dans ses propres souvenirs. Récemment, c'est la question des migrants qui a interpellé ce chanteur engagé. "Il faut bien militer (…) S’il faut manger un peu moins, couper un morceau de notre beefsteak pour en donner, il faut aider les gens. La France a aidé les gens (…). Maintenant, nous avons une population maghrébine qui n’a rien à voir avec ce qu’il se passe là-bas (…). Il faut en faire entrer d’autres, nous en avons besoin".

Le chanteur aimerait créer un village dédié aux réfugiés, afin "qu’ils y vivent bien". "Cela ferait travailler des professeurs de français, des médecins… (…) Tout est possible", ajoute-t-il. Une déclaration qui fait écho à un récent entretien accordé à RTL, dans lequel il affirmait qu'il fallait que l'Etat trouve une solution pour les placer en France afin qu'ils puissent avoir "une vie normale".