BFMTV

Celebgate: un Américain admet le piratage des photos intimes d'une dizaine de stars

Jennifer Lawrence, l'une des stars victimes du piratage

Jennifer Lawrence, l'une des stars victimes du piratage - Robyn Beck - AFP

Un fan d'informatique de 29 ans a plaidé coupable pour le piratage des photos de Jennifer Lawrence et Kirsten Dunst. Il nie toutefois les avoir mises en ligne.

Un Américain a reconnu mardi devant la justice un piratage informatique qui avait débouché sur la mise en ligne en 2014 de dizaines de photos intimes de célébrités, parmi lesquelles les actrices Jennifer Lawrence, Kirsten Dunst et Scarlett Johansson mais aussi Rihanna et Kim Kardashian. 

Edward Majerczyk, 29 ans, a plaidé coupable dans un tribunal fédéral de Chicago d'avoir commis des intrusions illégales dans des ordinateurs, en vue d'y collecter des informations sur une période courant de novembre 2013 à août 2014.

Selon un communiqué du ministère américain de la Justice, qui ne cite pas les noms des victimes, Majerczyk a réussi à avoir accès à au moins 300 comptes d'emails, dont au moins 30 comptes de célébrités. 

Un "crime sexuel" selon Jennifer Lawrence

Le hacker avait notamment téléchargé des photos dénudées de la mannequin Kate Upton ou encore de la joueuse américaine de football Hope Solo. L'actrice Jennifer Lawrence, également concernée, avait déclaré au moment de ce "celebgate": "C'est tellement dérangeant et désagréable de voir comment des gens s'emparent de votre vie privée" et avait même comparé cet incident à un "crime sexuel" lors d'une interview accordée à la revue Vanity Fair.

Ce fana d'informatique a en revanche nié être responsable de la mise en ligne des photos, qui avait créé un buzz mondial en septembre 2014. L'enquête se poursuit à ce sujet. 

En attendant, Edward Majerczyk encourt cinq ans de prison mais ne devrait être condamné qu'à neuf mois de réclusion selon la négociation de plaider coupable qu'il a menée avec le procureur.

Nawal Bonnefoy avec AFP